FAQFAQ
ProfilProfil
Liste des MembresListe des Membres Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés

Retour au site
ConnexionConnexion
Le Royaume d'Asturyan
Jeu de rôle médiéval fantastique, Gestion et Diplomatie
 

Les prisons de Shor'goroth, Morvor
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 14, 15, 16  Suivante
 
Poster un nouveau sujet    Répondre au sujet    Le Royaume d'Asturyan Index du Forum -> Les Geôles !
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Aragon
Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 1219
Localisation: Au Landstorm
MessagePosté le: 10/10/2010 00:13:10    Sujet du message: Répondre en citant

Aragon fut impressionné de la persistance du fou, mais n'en montra rien. Aussitôt que l'aiguille eut volée dans son bras, le blessant légèrement, il la ramassa et la remit à sa place, c'est à dire dans le bout du doigt de l'elfe.
C'était la première fois qu'il voyait Eldenourin faire de la magie. Mais ce n'était guère étonnant qu'il arrive à quelques tours de passe-passe : c'était un elfe. Tandis que lui, demi elfe, avait dû effectuer un dur travail, à l'époque, pour manifester ses premières compétences magiques. Toutefois c'était un problème pour le médecin que son patient ait fait cela car à présent celui ci était endormi, tandis qu'il fallait justement qu'il soit éveillé.

Le mi elfe se dirigea donc à nouveau vers ses sacoches et en sortit une petite feuille verte, qu'il brûla ensuite sous le nez du fou à l'aide d'un léger sortilège d'embrasement. Celui ci ne tarderait pas à se réveiller grâce à cette plante forte - Aragon étant par le biais de sa médecine spécialiste en végétaux. La cérémonie pourrait alors commencer !

Déjà le médecin réfléchissait aux incantations qu'il allait prononcer. Il devait bien choisir ses mots ! Les aiguilles allaient canaliser toute l'énergie du patient, la rune être le lien magique entre les deux individus, la poudre isoler le cerveau - partie atteinte d'aliénation - et les sortilèges servir de moyen d'action. Tout était donc en place pour ce "moyen d'action"...
Surement valait il mieux n'utiliser que peu le langage elfique. Pour quelque chose d'aussi puissant les langues anciennes de la magie étaient plus appropriées, se dit le médecin.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Eldenourin
Inscrit le: 10 Sep 2007
Messages: 846
Localisation: Shor'Goroth
MessagePosté le: 10/10/2010 20:15:37    Sujet du message: Répondre en citant

La potion du corbeau eut l'effet escompté et le fou se réveilla.

Il souffrait le martyre mais jamais il ne ferait à son ennemi le plaisir de l'exprimer.
Sa démonstration de magie l'avait terriblement fatigué et lui interdisait donc de retenter l'expérience pour éborgner l'oiseau comme il le souhaitait grandement.

Les yeux bouffis de haine et de souffrance, il gardait le regard braqué sur son adversaire.

_________________
-Porte une armure feu et un katana ainsi qu'une longue cape noire.
-Cheveux, gris, yeux rouges et sentant la folie.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aragon
Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 1219
Localisation: Au Landstorm
MessagePosté le: 11/10/2010 21:48:53    Sujet du message: Répondre en citant

La plante eu l'effet désiré : le fou se réveilla. Aragon allait pouvoir débuter ses incantations, son rituel magique, sa médecine... prenant ses bases dans la magie et les connaissances elfiques.
Toutefois, le langage elfique n'était pas absolument nécessaire - bien que fortement recommandé. L'utilisation d'autres dialectes magiques était possible, du moment qu'ils étaient maitrisés, efficaces et concordant avec la langue du "peuple aux grandes oreilles". Ainsi cette médecine de race était propre à ces derniers car ils en étaient les inventeurs et parce qu'elle était bien plus facilement maitrisable pour qui possédait de leur sang.
Cependant qu'entendons nous par concordance avec leur langue ou facilité selon le sang ? Cela veut en fait dire que seul les langues étant issu, cousine ou ancêtre de l'elfique, sont potentiellement utilisables. Et que donc cela reste un domaine très majoritairement réservé à ce peuple.
En effet, avez vous déjà vu un troll qui ne parle pas l'elfe réussir à s'exprimer en langue ancienne elfique ? Il y a bien peu de chance que cela arrive - voir même aucune pour les créatures relativement stupide que sont les trolls. L'apprentissage des langues anciennes elfiques, servant essentiellement à la magie, nécessitent donc des connaissances en la langue actuelle. Et utiliser une quelconque autre langue magique, au hasard, issu d'un autre peuple, présentant un caractère foncièrement différent, ne pourrait servir à l'utilisation de sortilèges complexes elfiques, ne répondant qu'à des critères bien précis que seules les langues citées présentent.

En bref, le médecin comptait utiliser une langue ancienne qu'il maitrise quelque peu, et avec laquelle il pensait avoir plus de succès. Mais l'utilisation de cet idiome reposait également sur le fait qu'il ne voulait pas qu'Eldenourin puisse comprendre ce qu'il dise. Tout au plus il noterait une grande ressemblance. Mais ne pourrait attribuer au corbeau qu'il parle la langue elfique actuelle. Quoi que, dans le pire des cas, si Eldenourin est érudit au point de connaitre ces vieux dialectes qu'on n'utilise plus de nos jours que pour la magie, il reconnaitra la langue et démasquera l'homme-corbeau comme un elfe ou quelqu'un utilisant une langue elfique alors qu'il déteste cette race.

Sans plus tarder le mi-elfe se mit à tourner autour d'Eldenourin en récitant ses incantations - avec une voix toujours déguisée. Peu à peu les aiguilles plantées dans le bout des doigts du fou se mirent à remuer toutes seules... La rune, sur le bras de celui, se mit à briller, le faisant surement souffrir au plus haut point. Quant à la poudre elle se mit peu à peu à se transformer en fumée, finissant par flotter tout autour de la tête de ce dernier.
Le médecin, dans ses paroles, faisait appel aux forces naturelles du monde; puis peu à peu tendait vers un discours plus médical, cherchant pour à repérer la maladie cérébrale de l'elfe - si maladie il y avait.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Eldenourin
Inscrit le: 10 Sep 2007
Messages: 846
Localisation: Shor'Goroth
MessagePosté le: 12/10/2010 20:40:14    Sujet du message: Répondre en citant

Voilà que ce petit malin se mettait à utiliser un vieux jargon inconnu.

Aussitôt le sortilège en route, la douleur augmenta jusqu'au seuil du tolérable, mais il tint bon.

En outre, son terrible adversaire avait oublié de le museler et il n'avait pas besoin de savoir parler ce patois préhistorique pour lui mettre des bâtons dans les roues.

Il se mit lui-même à psalmodier dans sa langue natale elfique quelques injures bien senties des plus vulgaires.
Puis il trouva le courage de sourire à son bourreau.


Et bonjour monsieur du corbeau! Que vous êtes joli Quel beau dimanche pour la saison! Je vous ai apporté des bonbons, bien que les fleurs soient plus présentables, vous savez!

Evidemment, Eldenourin espérait faire fléchir la concentration du corbeau avec ses imbécilités inventées de toutes pièces.

Il n'ignorait toutefois pas qu'employer ce genre de vieille langue dans un sortilège comportait des risques, surtout si le locuteur commettait une erreur.
Malgré la terrible douleur, l'elfe fou résistait encore et toujours et il continua son charabia...

_________________
-Porte une armure feu et un katana ainsi qu'une longue cape noire.
-Cheveux, gris, yeux rouges et sentant la folie.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aragon
Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 1219
Localisation: Au Landstorm
MessagePosté le: 14/10/2010 21:50:43    Sujet du message: Répondre en citant

Aragon commençait à avoir du mal à réciter son incantation - le fou le perturbait. Et alors qu'une intense lumière venait d'apparaitre dans sa paume, il intervertit deux mots, faisant ainsi une erreur linguistique dans sa magie. Le flambeau lumineux qu'il avait créé implosa, le propulsant violemment contre le mur et envoyant de nombreuses étincelles brulantes dans la totalité de la pièce.
Il reçu quelques unes de ces flammèches et se dépêcha de frotter son corps, ces gestes étant guidés par la douleur de ces micro-inflammations. Fort heureusement les conséquences de son erreur furent minimes. Il n'avait eu que des blessures très partielles. Et il se releva avant même d'être totalement remit du choc, pour continuer à réciter son incantation, comme si rien ne s'était passé. A nouveau il créa cette même lumière. Mais cette fois ci, redoublant de concentration, il ne se trompa pas.
Cette lueur brillante, au lieu d'imploser, se dirigea lentement vers la tête d'Eldenourin. Et lorsqu'elle fut arrivée à quelques centimètre de son visage, l'éblouissant sûrement, elle se mélangea au nuage de poudre qui flottait lui aussi dans les parages. A présent ce nuage était devenu illuminé, comme si il reflétait là le but d'Aragon.

Cette brume lumineuse ne tarda pas à rentrer doucement mais surement dans la tête du fou. Au même moment les aiguilles passèrent du remuement à l'agitation. Quant à la rune sa luminosité ne faisait qu'augmenter...
On y était, au point central de la guérison. Qu'allait il se passer ? Eldenourin allait il changer malgré la douleur de ce rituel ? Ou simplement et bêtement souffrir ? Sa folie partirait elle ? Sa folie diminuerait elle ? Augmenterait elle ? Qu'allait il se passer dans son esprit ?
Aragon, dans son sortilège, utilisait diverses techniques de guérison : Il tentait la suppression de la folie, mais également le retour aux origines elfiques du fou... Il espérait que cela marche, mais il n'était sûr de rien.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Eldenourin
Inscrit le: 10 Sep 2007
Messages: 846
Localisation: Shor'Goroth
MessagePosté le: 15/10/2010 14:02:07    Sujet du message: Répondre en citant

Le fou ricana doucement quand son ennemi tomba à la renverse.
Mais malheureusement, il revint à la charge et cette fois, il réussit à faire ce qu'il projetait de faire.

Dans une semi inconscience, une flopée d'images lointaines revinrent dans la mémoire du fou: une profonde forêt, une communauté d'elfes bons et courageux.
Il ne pouvait guère en savoir plus mais Eldenourin, le vrai Eldenourin, du plus profond de son âme savait qu'il venait de là. Il n'était pas vraiment le monstre désormais au service de Balkiara depuis si longtemps. Le vrai coupable, c'était la Bête

Justement, la créature se manifestait au contact du puissant sortilège.
Lentement, la bouche d'Eldenourin s'ouvrit, laissant échapper un nuage noir et pestilentiel.

Devant le corbeau, une ombre prit lentement forme. Une énorme créature s'était matérialisée dans la cellule.

Le monstre, couvert d'écailles verdâtres, était pourvu de deux grandes ailes de chauve-souris dont il se servit pour voler jusqu'au plafond et s'y suspendre la tête en bas.
Il grogna férocement et montra les crocs, jaunes et tranchants comme des lames de rasoir en dardant sur l'apprenti sorcier deux yeux écarlates remplis d'une lueur satanique.

Tous les elfes, du plus petit enfant au séculaire vieillard connaissait ce genre de monstruosité à travers les plus anciennes légendes. On les appelait communément des Kleyshas, des mangeurs d'âmes.
Résidant au plus profond des Enfers, seuls quelques grands magiciens pouvait les invoquer afin de les contrôler dans des buts souvent peu avouables.

La scène qui venait de se dérouler prenait donc tout son sens: une telle créature habitait Eldenourin, le privait depuis plusieurs années de son libre arbitre. L'esprit du vrai elfe était l'esclave du sadisme du Kleysha, un jouet entre ses griffes. Qui l'avait invoqué pour qu'il élise domicile dans le corps de Eldenourin? Le mystère resterait sans doute entier pour longtemps encore.

Il allait sans dire que la bestiole avait été rendue furieuse par le rituel d'Aragon.
Mais fort heureusement, et contre toute attente, elle se décrocha du plafond pour réintégrer le corps de son hôte sous la forme fuligineuse par laquelle elle était sortie.

L'avertissement était cependant très net: si Aragon retentait quoique ce soit, la chose reviendrait et ne ferait cette fois qu'une bouchée de lui.

Quant à Eldenourin lui-même, il secoua la tête, inconscient de ce qui venait d'arriver, mais toujours aussi fou...

_________________
-Porte une armure feu et un katana ainsi qu'une longue cape noire.
-Cheveux, gris, yeux rouges et sentant la folie.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aragon
Inscrit le: 19 Avr 2005
Messages: 1219
Localisation: Au Landstorm
MessagePosté le: 17/10/2010 18:25:33    Sujet du message: Répondre en citant

Aragon vit quelque chose sortir de la bouche d'Eldenourin. Quelle était donc cette monstruosité ?! Le médecin s'arrêta aussitôt de réciter son incantation. Il resta figé, ne sachant que faire face à cette chose. L'idée lui vint de courir ramasser son katana, mais à peine eut il bougé que le démon repartit à l'intérieur du fou, de la même façon qu'il en était sortit.
Le mi elfe s'assit au sol, réfléchissant. Ce monstre était sortit sous forme de fumée... Était il sensible à la lame d'une épée ? C'était peu probable se dit il. Qu'était il exactement d'ailleurs ? Jamais il n'avait rencontré de telle créature de toute sa vie...

Mais soudain, il se souvint de vieux récits elfique ! Serait ce un Kleysha ? Ça en avait tout l'air... Comment pouvait il vaincre cette chose sortit tout droit du fin fond des Enfers ? Visiblement il n'en savait rien. Il allait donc devoir cesser ses soins. Il ne pouvait se risquer à combattre cette bête en ne sachant presque rien sur elle. Il se pourrait même qu'il ne puisse la vaincre seul.
Aussitôt eut il prit cette décision qu'il alla fouiller dans une de ses sacoches, en sortit un flacon de somnifère, et le fit boire à Eldenourin (de gré ou de force). Puis - quand il fut sûr que le baron était endormie - il désenvouta son propre visage afin de retrouver forme humaine, retira les aiguilles pour les ranger dans une sacoche, reprit son armure et ses armes, détacha son patient, et lui remit à lui aussi son équipement.

Bien que fatigué il souleva alors Eldenourin et sortit de la salle, en ne laissant derrière lui rien d'autre que de la poussière ou du sang. Il indiqua d'ailleurs aux gardes de bien nettoyer la cellule; et leur redit à nouveau de rester bouche close quant à sa visite.
A présent le mi-elfe empruntait le chemin inverse pour retourner à la "surface" ! Quelque peu déçu d'avoir échoué mais tout de même réjoui d'en savoir plus sur la folie de l'elfe.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Balkiara
Inscrit le: 05 Juin 2005
Messages: 5854
Localisation: Dans les bras de Démogron, son défunt-mari, fidèle pour l'éternité "Stirb nicht vor mir"
MessagePosté le: 06/06/2013 20:37:23    Sujet du message: Répondre en citant

Les geôles avaient été nettoyées, mais malgré cela cet endroit restait un lieu où il n'était pas bon séjourner. La porte s'ouvrit dans un horrible grincement et Balkiara entra. Elle était toujours aussi crasseuse, puant le poisson, mais elle semblait s'en accommoder. Elle inspecta l'endroit et ordonna que les gardes partent... ou plutôt s'éloignent. On ne sait jamais, avec les fous, il est préférable d'être prévoyant ^^ Elle attendit patiemment que son hôte/prisonnier condamné à être jugé arrive.
_________________

Mémorial à la mémoire de Démogron - Bibliothèque
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Eldenourin
Inscrit le: 10 Sep 2007
Messages: 846
Localisation: Shor'Goroth
MessagePosté le: 08/06/2013 17:42:47    Sujet du message: Répondre en citant

Eldenourin arriva à son tour en trottinant, juste derrière les talons de Balkiara.
Il savait très bien qu'il allait passer un sale quart d'heure, mais il n'était pas dit qu'il ne ferait pas enrager sa duchesse le plus possible.
Avant d'entrer dans le cachot, il déposa ostensiblement ses armes devant la porte.
Mais comme à son habitude, il tenait caché quelque part sur lui son bon vieux poignard. Non qu'il comptait poignarder Balkiara, mais au moins il pourrait riposter au cas ou...

Bien, puisqu'il faut que je souffre, commençons directement mon chaton railla-t-il.

Joignant le geste à la parole, l'elfe dément se plaça devant Balkiara, et dans le même mouvement baissa son pantalon, lui offrant son postérieur décharné. Il accompagna le tout d'une belle flatulence bruyante et extrêmement malodorante, bien entendu...

_________________
-Porte une armure feu et un katana ainsi qu'une longue cape noire.
-Cheveux, gris, yeux rouges et sentant la folie.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Balkiara
Inscrit le: 05 Juin 2005
Messages: 5854
Localisation: Dans les bras de Démogron, son défunt-mari, fidèle pour l'éternité "Stirb nicht vor mir"
MessagePosté le: 09/06/2013 19:20:23    Sujet du message: Répondre en citant

Balkiara regarda Eldenourin déposer ses armes se demandant ce qu'il pouvait bien avoir derrière la tête car elle savait qu'il avait toujours des idées plus extravagantes les unes que les autres. Pourquoi ne fut-elle pas surprise lorsqu'il l'affubla du petit nom "chaton" ? Probablement parce qu'elle était ainsi et que s'il était différent ce ne serait plus lui alors afin qu'il reste lui il devait être ainsi. Bon, n'était pas certaine que d'autres que Balkiara puisse suivre son raisonnement confus, oublions et revenons dans la cellule ^^ Eldenourin présenta donc son postérieur à la Grande Duchesse ! A première vue, il attendait de recevoir sa punition alors elle se devait de la lui infliger. Elle saisit son fouet clacqueue (fabriqué avec la queue du Minotaure Snivel) et fouetta les fesses de son baron. Le coup ne laissa qu'une fine marque rouge qui disparaitrait rapidement mais qui lui chaufferait les fesses une petite heure.

"Moi, la Grande Duchesse et Régente Balkiara, je vous condamne à un coup de fouet pour avoir mis la vie de votre Duchesse en péril lorsque vous avez glissé de la falaise. Elle a risqué sa précieuse existence pour vous sortir de ce mauvais pas. C'est également pour votre manque de respect avec votre langage... mais sur ce point je ne suis pas certaine de parvenir à changer quelque chose car cela fait partie de votre personnalité. Mais enfin, j'aurai essayé."

Elle remit le fouet à sa ceinture et tout en saisissant son épée, elle dit d'une voix impérative et très solennelle

"Reculottez-vous donc que je puisse vous adouber et vous officialiser dans votre nouveau rang"
_________________

Mémorial à la mémoire de Démogron - Bibliothèque
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Eldenourin
Inscrit le: 10 Sep 2007
Messages: 846
Localisation: Shor'Goroth
MessagePosté le: 09/06/2013 21:17:12    Sujet du message: Répondre en citant

Finalement, le châtiment ne fût pas aussi cruel qu'il le redoutait. Un simple coup de fouet et c'était déjà fini. Il n'avait même pas eu le temps d'avoir mal que déjà cette diablesse voulait l'adouber.
Tout était bien qui fini bien, en fin de compte.
L'elfe se dressa fièrement face à sa duchesse, souriant de ses longues dents pointues.


Oh, grand merci ma bonne duchesse, ma punition est juste mais pas inhumaine comme je le craignais. Toutefois, sachez que bien que vous me fassiez un grand honneur en m'adoubant, je désire être élevé au rang de comte le cul nu. De cette façon, je marque symboliquement que mon fondement vous appartient et que vous avez le droit de le botter de vos escarpins lorsque l'envie vous sierra.

Il se tut. Etait-il sérieux ou était-ce encore une provocation à l'encontre de Balkiara? Impossible à dire...

_________________
-Porte une armure feu et un katana ainsi qu'une longue cape noire.
-Cheveux, gris, yeux rouges et sentant la folie.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Balkiara
Inscrit le: 05 Juin 2005
Messages: 5854
Localisation: Dans les bras de Démogron, son défunt-mari, fidèle pour l'éternité "Stirb nicht vor mir"
MessagePosté le: 10/06/2013 18:59:52    Sujet du message: Répondre en citant

Balkiara se mit à rire lorsqu'il la remercia et surtout lorsqu'il constata que la punition n'était pas inhumaine. Décidément, Eldenourin la ferait toujours rire ; il trouvait toujours la phrase adequate mais surtout inopportune et inattendue.

"Me prendriez-vous pour une barbare ? Je laisse mon côté sombre pour les non-morvorois voyons !"

Voyant qu'il restait cul-nu elle leva les yeux au ciel... euh ! plutôt au plafond ^^ et posa sa lame sur son épaule droite puis sur la gauche en prononçant de façon très solennelles, les phrases suivantes

"Moi, Duchesse Morvoroise et Grande Régente Suprême Balkiara, veuve de l'Archi-Duc Démogron déclare que votre fondement m'appartient pour l'éternité et que ms escarpins le botteront aussi souvent que l'envie me prendra. Je vous adoube Grand Législateur de mon Nouveau Royaume, vous serez le bras de MA justice... mais sachez que si vous veniez à déraper comme cela vous arrive si souvent, je serai toujours là pour vous remettre sur le chemin que je tracerai !"

Elle rangea son épée et montra les murs de la geôle

"Bien, voilà chose faite. Passons maintenant aux choses sérieuses. L'entrainement commencera dès que les recrues arriveront et que pensez-vous de cet endroit pour négocier avec ma Grande Amie ?"
_________________

Mémorial à la mémoire de Démogron - Bibliothèque
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Eldenourin
Inscrit le: 10 Sep 2007
Messages: 846
Localisation: Shor'Goroth
MessagePosté le: 11/06/2013 20:27:13    Sujet du message: Répondre en citant

Eldenourin sourit et consentit finalement à remettre son pantalon. Il avait toujours du mal à réaliser que désormais il n'était plus le baron fou mais bien le Comte Sanglant du Morvor. Désormais il ferait en sorte que ses ennemis ne l'appellent plus que par ce nom.

Sa montée dans la hiérarchie du Morvor effective, et sa principale ambition ainsi assouvie, Eldenourin était de bonne humeur, fait rare. Mais il avait d'autres projets en tête. Et pour cela, il allait devoir à nouveau solliciter Balkiara. Il répondit à sa duchesse:


Oui je pense que ça conviendra parfaitement pour accueillir votre amie. Elle y sera plus que dorlotée...

Il éclata d'un rire dément.


Pour ma part, j'aurais une demande à vous faire. Je suis un combattant déjà redouté par beaucoup mais il me manque certaines connaissances spirituelles. Voyez-vous, mes récents déboires avec un démon qui avait pris possession de mon esprit ont aiguisé ma curiosité. La mort et l'obscurité me fascinent. Et c'est pourquoi je souhaiterai me rendre à la bibliothèque afin d'éclaircir quelque peu ces complexes mystères. M'accorderez-vous ce privilège? Ces connaissances supplémentaires seraient bien entendu au bénéfice du Morvor.
_________________
-Porte une armure feu et un katana ainsi qu'une longue cape noire.
-Cheveux, gris, yeux rouges et sentant la folie.
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Balkiara
Inscrit le: 05 Juin 2005
Messages: 5854
Localisation: Dans les bras de Démogron, son défunt-mari, fidèle pour l'éternité "Stirb nicht vor mir"
MessagePosté le: 12/06/2013 20:03:17    Sujet du message: Répondre en citant

Balkiara était satisfaite de cet adoubement et aussi de tous les changements qui se préparaient. Elle se sentait une âme de vainqueur, elle allait sortir de son laxisme. Plus de rois, plus d'Imperator, de nombreux ducs étaient en voyage... mais elle, la Grande Balkiara était toujours là, plus forte et ambitieuse que jamais. Elle regarda Eldenourin remettre son pantalon

"J'ai réquisitionné un storminois et une datrienne. Dès qu'ils seront arrivés, il faudra vérifier leur armement, s'assurer que ce ne soit des armes en bois car c'est terminé la guéguerre, ce sont des adultes dans un monde de brutes et il faut qu'ils soient à la hauteur. Dès que tout le monde sera armé et entrainé, nous pourrons faire venir notre chère et tendre amie."

Et la demande d'autorisation de consulter les livres de la bibliothèque arriva. Cela faisait des années qu'elle n'y avait pas mis les pieds, mais le bibliothécaire devait prendre soin des ouvrages et nul doute que les rayonnages étaient très bien entretenus. Bien sûr, la salle secrète était si bien dissimulée que nul n'en connaissait l'existence et ne pourrait y entrer.

"La bibliothèque morvoroise est ouverte à tous les morvorois souhaitant nourrir leur faim de culture. Vous pouvez donc consulter les recueils mis à disposition en attendant l'arrivée de nos soldats réquisitionnés"
_________________

Mémorial à la mémoire de Démogron - Bibliothèque
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Olaf
Inscrit le: 16 Fév 2012
Messages: 339
MessagePosté le: 12/06/2013 20:52:43    Sujet du message: Répondre en citant

A mesure que le jeune Architecte descendait les marches de l'escalier qui conduisait au Géôle. L'atmosphère devenait froid et obscure., les geôles de Shor'Goroth n'était un lieu très accueillant.

Le Baron se demanda qu'elle idée avait eut la Duchesse d'aller dans ses géôles sombres et lugubre. Il finit par se dire qu'il aurait la réponse à la trouvant.

A mesure qu'il traversait les sombres dédales de nombreuses cellules de divers tailles apparaissait parfois vide d'autre fois pleine de malheureux qui à force de rester ici été devenu fou. Ceux-ci n'arrêtait pas de gémir de grogner. Ce n'était plus des hommes mais des bêtes.

La plupart des cellules sont carrées, seulement fermées avec de lourdes grilles dont la taille et l'écart entre les barreaux dépend du gabarit du prisonnier. Certaines cellules étaient cependant réservées aux mages. Elles sont alors circulaires, et fermées par une lourde porte de chêne renforcée d'acier.

Plus Olaf descendait plus le niveau de sécurité devenait élevé au point qu'une troupe de Garde finit par l'accompagner jusqu'à la pièce où était la Duchesse.

heureusement que les gardes étaient là sans quoi il se serait perdu.


Votre Grâce. L'architecte ne voulait pas dès le début faire mauvaise impression ou montrer qu'il ne pardonnait toujours pas à la Duchesse de les avoir envoyer lui et Gallineya en Datrium. Quoique finalement es ce bien elle qui avait ordonné cela ou bien c'était Gallineya qui avait voulus y aller. Olaf ne le savait pas.

il remarqua alors Eldenourin qui était près de la Duchesse. Il le saluât sous les termes de : "baron ". Sans dire plus. Il attendit que la Duchesse prit la parole pour lui dire le pourquoi du comment elle avait besoin de lui.

_________________
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet    Répondre au sujet    Le Royaume d'Asturyan Index du Forum -> Les Geôles ! Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 14, 15, 16  Suivante
Page 15 sur 16

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.6 © 2001, 2002 phpBB Group :: Template designed by Haravikk
Traduction par : phpBB-fr.com The Myth series is copyright of Take 2 Interactive