FAQFAQ
ProfilProfil
Liste des MembresListe des Membres Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés

Retour au site
ConnexionConnexion
Le Royaume d'Asturyan
Jeu de rôle médiéval fantastique, Gestion et Diplomatie
 

Les prisons de Cylvar
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
 
Poster un nouveau sujet    Répondre au sujet    Le Royaume d'Asturyan Index du Forum -> Les Geôles !
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Feyor
Invité


MessagePosté le: 17/04/2008 19:07:52    Sujet du message: Répondre en citant

Feyor ne se démonta pas:

Soit, si telle est votre opinion. Mais, nous ne pouvons dire que je suis un tueur. C'était en quelque sorte un accident. Vous entendez? Un accident!!!
En outre, je me fiche éperdument d'être comte ou duc. Qu'importe! Vous êtes aveuglé par votre orgueil Kadahar et la véritée vraie vous est en cachée! Vous acceptez mal que quelqu'un aie pu vaincre votre duché et vos capacités de raisonement en sont affaiblies! Vous vouliez un bouc émissaire? Vous m'avez trouvé et vous persistez avec la hargne d'un chien sur un pièce de viande.
Quand viendra l'heure de vérité, vous comprendrez l'étendue de vos erreurs!

Il lui décocha un regard rempli de mépris puis se tourna vers l'autre et attendit.
Revenir en haut
Kadahar
Invité


MessagePosté le: 17/04/2008 19:49:52    Sujet du message: Répondre en citant

Aux provocations verbales l'Orc décida de répondre sur le meme ton calme qu'il avait

Ce sont vos capacités de raisonnement qui sont faibles. Depuis le début vous ne cessez de changer de version. Meme un enfant qui vole une pomme saurait mieux se défendre. Vous ne savez meme pas défendre vos pseudos arguments, vous en êtes réduit à changer de récit à chaques minutes.
Vous êtes un assassin, un tueur, vous l'avez avoué et maintenant vous vous en défendez de l'être. Vous vous défendez d'être avide de pouvoir, de ne pas vouloir être duc, mais vous aviez ordonnez l'arrestation de votre duchesse, et donc, vous auriez pris les commandes du duché car vous n'alliez pas le laisser à Envy, ni encore moins à Kerhor. Vous ne savez meme pas ce que vous dites, cela en est affligeant de savoir que vous êtes arrivé à devenir comte.

Je me moque de votre avis sur moi, ce n'est pas moi qui suis à votre place. Je n'ai pas besoin de trouver un bouc-émissaire, vous êtes un pathétique coupable au rabais qui n'a meme pas peur de se ridiculiser aux yeux du roi pour sauver votre misérable peau. Vous parlez encore de vérité, mais je crois que vous ignorez tout de ce mot.
Revenir en haut
Falleala
Invité


MessagePosté le: 20/04/2008 20:29:02    Sujet du message: Répondre en citant

Falleala nota soigneusement les déclarations de Feyor, amusée qu'il se déclare prêt pour une série de questions puis qu'il se mette de lui-même à parler de ce qui les concernaient. Avec verve, Kadahar répondait au prisonnier, et plus discrète, Anastrianna attendait avec sagesse ou timidité, peut-être. Falleala attendit que tout le monde soit calmé, elle ne voulait pas vraiment hausser le ton.

" Bien, bien, d'après de ce que j'ai compris, vous déclarez... être influencé sous le maléfice d'un grimoire de Lorkin, avoir tué Deltess et ne pas être responsable de l'effraction et du vol de la coopérative ducale argémontoise... Puis vous raffirmez que que vous n'avez pas tué Deltess mais son véritable assassin qui est, selon vous, Idwerid, que vous avez tué, par contre. Puis vous donnez tout un tas de détails sympathiques sur le casse des Monts d'Argent, vous citez même des noms. Vous dîtes aussi ne pas être l'auteur du mot que l'on a retrouvé sur Idwerid je présume... Donc si on en croit vos déclarations, vous êtes le héros maudit de Datrium qui a sauvé l'honneur de sa duchesse en assassinant le vil assassin de cette dernière, le tout en étant sous la possession d'un démon terrifiant."

Falleala parla soigneusement, marqua des pauses assez longues et eut un ton franc et court puis...

" Franchement, je ne suis pas démonologiste, je l'accorde, mais vous ne ferez jamais croire à un jury que vous avez sauvé l'honneur de la duchesse Deltess et votre allégeance par la même occasion sous l'emprise d'un démon. D'habitude, quand on parle de démons, on a des détails avec des viols, des meurtres de sang froid, on entend des piétinements de crânes et aussi grouiller des tripes au sol. Un démon, même en possédant un Immortel comme vous, ferait des folies ici. Tandis que dans votre histoire qui change sans cesse à priori et comme j'ai pu constaté, et je ne relèverai pas votre ton pitoyable de pitié quand vous avez parlé du pauvre garde de Kadahar. Comment supplier quelqu'un pour un crime que l'on a pas fait ? Il faut soit être fou, soit inconscient, soit le criminel en question. Des spécialistes devront trancher sur cette question. Non vraiment, étudiez bien la question et révisez votre défense, vous risquez la corde, minimum. "

rajouta-t-elle enfin avec compassion. Elle remercia de la présence de chacun par un large sourire, glissa son parchemin finement plié dans sa tunique elfique et se releva. Son fauteuil disparut dans une fumée violacée et évanescente, l'elfe noire prit enfin congé.

" Dame Anastrianna, excusez moi d'être présentée comme çà sur le pouce, je suis Falleala Desconti, duchesse de Neraka. Je ne connais pas votre titre malheureusement encore, les papiers administratifs mettent du temps pour venir jusque chez nous..."

Enfin, elle se tourna vers Kadahar, chaleureuse :

" Mon cher camarade du nord de ma région, comment avez vous pu tenir aussi longtemps à écouter des histoires pareilles ? Je suis admirative ! Je ne sais pas comment vous faîtes... Et si nous allions attendre le roi à la taverne d'Euriel ? Le Zodrinet Farci ! C'est son nom... Enfin, j'espère qu'il existe encore... Il faudrait peut-être vérifier avant... "
Revenir en haut
Kadahar
Invité


MessagePosté le: 21/04/2008 00:01:57    Sujet du message: Répondre en citant

L'Orc écouta les paroles de voisine et lui rendit son sourire

Je suis ici par l'invitation du roi, je dois donc écouter ce que Feyor avait à dire. Il l'a dit, et nous l'avons tous entendu. Maitenant que cela est fait, nous pouvons y aller.. A moins que vous n'ayez encore quelque chose à inventer.. pardon à ajouter comte Feyor? dit l'Orc d'un ton plus qu'ironique à l'adresse de Feyor

L'Orc se leva et sortit de la cellule, et attendit la duchesse
Revenir en haut
Feyor
Invité


MessagePosté le: 21/04/2008 17:17:02    Sujet du message: Répondre en citant

Feyor tira la langue en direction de Kadahar, en signe de dédain envers cet imbécile.

Voyez-vous, c'était ce démon qui m'a forcé à raconter toutes sortes de choses absurdes. La vérité est que j'ai tué Deltess puis Iwerid afin de le faire accuser et que j'y ai trouvé ce bout de papier. Mais, je n'étais pas seul pour ceci. Quoiqu'il en dise, Envy m'a sencondé et m'a aidé à capturer puis tuer Deltess. Je vous en donne ma parole.

Il rajouta ensuite:

Beacoup sont aveuglés et ont trop peur pour admettre que ce papier dans la poche de Iwerid était autenthique!

Il eut un sourire rempli de morgue.
Revenir en haut
Golbar
Invité


MessagePosté le: 22/04/2008 10:52:02    Sujet du message: Répondre en citant

"Moi avoir idée pour vérifier histoire de son esprit. Nous utiliser technique de grand père et nous savoir si lui posséder ou pas. toute manière lui coupable et bientôt mourir. Alors nous savoir si lui posséder bonne chose."

Golbar regarda le prisonnier en souriant.

"Moi dire comment faire. Nous attacher le prisonnier sur table en bois et mettre torse nu. Ensuite nous faire grande ouverture là ou va nourriture avant de sortir. Nous utiliser ensuite petits animaux au flair développé. Eux sentir quand démon être là. . Si eux pas parti. Alors prisonnier pas possédé et nous recoudre. Si eux s'enfuir. Nous bruler corps du prisonnier pour chasser le démon."

Golbar avait déjà vu faire ça dans sa tribu, mais le zoreille pouvait-il survivre à cette opération. Voilà la question que ce posait Golbar.
Revenir en haut
Feyor
Invité


MessagePosté le: 22/04/2008 19:58:53    Sujet du message: Répondre en citant

L'elfe noir éclata d'un grand rire qui fit trembler les murs de la prison.

Vous êtes quelqu'un de violent, messire troll, à n'en pas douter et votre méthode semble un peu...brutale **bien que la mort ne m'effraye pas!**
Peut-être dame Falleala a-t-elle une autre idée?
Revenir en haut
Falleala
Invité


MessagePosté le: 23/04/2008 22:04:43    Sujet du message: Répondre en citant

[Désolé, vraiment, j'arrivais pas à me connecter...]

"Bien, mon cher ami, allons-y alors..."

Falleala se releva et prit le soi de prendre avec elles les ingrédients dont tout compte fait elle n'avait plus besoin. Elle prit la direction de la sortie mais fut interrompue par Feyor. Bien chargée, elle se retourna et avec un petit sourire malicieux :

Ne vous y trompez pas, cher prisonnier. Bien que j'ai ni peau bleue ni cheveux blancs, je suis bel et bien une elfe noire. Vos salamalecs ne prennent pas sur moi. Votre technique semble simple. Dire des histoires pour nous rendre fous et vous tuer. Comme je le disais à l'instant, révisez vos arguments, vous devriez en avoir le temps, je pense...

Puis elle sortit de la cellule, accompagné de Kadahar...
Revenir en haut
Anastrianna
Invité


MessagePosté le: 24/04/2008 22:47:48    Sujet du message: Répondre en citant

[tout pareil que Falleala pour moi en plus des cours]

Anastrianna fit une petite révérence et se présenta à la Duchesse:

"Excusez moi Duchesse. Je m'appelle Anastrianna Elrideath. Je suis la cousine de Luthien. En fait ma cousine m'a nommé Baronne de Cylvar et cela ne fait pas longtemps."

Quand la duchesse de Neraka proposa à Kadahar de rejoindre l'auberge, la jeune elfe noire lui répondit avant qu'elle ne parte.

"Excusez moi Duchesse, mais la taverne est en reconstruction en ce moment. Vous pourriez rejoindre la salle de réception et des serviteurs vous apporterez de quoi boire et manger."

La jeune fille avait prononcé ces paroles de façon naturelles. Après tout, la Duchesse était l'épouse du roi de Kentarus, et il était normal qu'elle ne mange pas dans la cuisine. Enfin elle espérait ne pas avoir fait de bêtises en proposant cela à son ainée. Quand cette dernière finit par s'en aller après avoir répondu à Feyor, la jeune elfe noire la suivit sans oublier de faire signe au troll de les suivre.
Revenir en haut
Kerhor
Invité


MessagePosté le: 27/04/2008 10:45:32    Sujet du message: Répondre en citant

Kerhor arriva enfin dans les geôles, accompagné par deux gardes royaux. La première pensée qu'il eut fut que les prisons cylvanes dégageaient une puanteur plus que désagréable.

** Mais bon, je ne vais pas m'en plaindre! Cela convient parfaitement à Feyor!**

Les gardes ouvrirent le chemin étant donné que le minotaure n'avait jamais pénétré en ce lieu et qu'il se serait probablement égaré. Puis ils se retrouvèrent devant la cellule de Feyor. Avant de rentrer dans celle-ci, Kerhor regarda le comte.

**Il conserve toujours la même fierté, quelle stupidité! Seul un fou peut être fier d'avoir assassiné deux personnes!**

Un garde ouvrit la porte et Kerhor rentra avec l'autre garde. L'autre garde ferma à clef à nouveau et attendait de voir si le minotaure et son confrère n'aurait pas de souci: il valait mieux être prudent après l'éclat dans la salle de réception.

Kerhor sortit son cuissot de pétaure ( par pure précaution) et s'avança vers le comte. Il se stoppa un mètre devant lui, puis dit:

Comte Feyor, le Roi Galadhluin souhaite à présent vous recevoir. Je vous prierai de bien vouloir nous suivre sans songer à vous évader car cela vous est impossible: même si vous parvenez à quitter les geôles, il faudrait encore traverser la forteresse cylvane et tous ses gardes, et sans arme, cela risque d'être difficile!

Le minotaure fit une pause puis reprit:

De plus, cela ne fera qu'aggraver la sentence que prendra le Roi à votre égard. Laissez-nous vous attacher et vous bailloner sans faire d'histoire.

Kerhor avait eu l'idée du baillon suite à la morsure que lui avait infligée Feyor lors de sa première arrestation.

Alors comte, qu'en dîtes-vous? N'est-il pas préférable que vous consentiez plutôt qu'on ait à vous assommer?
Revenir en haut
Feyor
Invité


MessagePosté le: 27/04/2008 11:45:56    Sujet du message: Répondre en citant

Feyor eut un large sourire qui découvrit ses dents blanches et assérées comme celles d'un chat. Il eut un rire amusé et se leva, au mieux de sa forme, désormais.

Très bien madame la vache. Si celà vous chante...
Faites, je vous en prie!

Il fit un geste nonchalent pour signifier qu'il s'en contrefichait et qu'il était prêt à suivre le bovin.
Revenir en haut
Kerhor
Invité


MessagePosté le: 27/04/2008 15:35:07    Sujet du message: Répondre en citant

Kerhor surplomba de ses deux mètres cinquante l'elfe noir. Il serra plus fort son arme mais ne fit rien.

** Ce misérable ne mérite même pas qu'on s'énerve ou qu'on lui réponde! Mais par Dhonor, j'aimerai bien abattre mon cuissot de pétaure sur sa tête, ça oui: Les dieux m'en sont témoins!**

Il s'approcha donc de l'elfe noir tandis que l'autre garde était prêt à intervenir si besoin était. De tout façon, il ne pourrait s'échapper étant donné que Kerhor avait souhaité qu'on referme à clef, sur eux, la porte de la cellule où gisait l'assassin.

"Bien, puisque vous me permettez, je vous obéis alors, cher comte!"

Le minotaure sourit ironiquement, attrapa violemment le poignet droit de Feyor et l'enchaina à une lourde chaîne, laquelle il relia aussitôt à son poignet gauche, son poignet droit tenant son arme.

" Le baillon sera-t-il nécessaire? A moins que vous montriez, une fois dans votre vie, que vous sachez vous tenir comme un noble, même si vous êtes incapable d'agir comme tel!"

Kerhor était prudent, il ne voulait pas d'éclat. Enfin cette fois-ci, c'était quasiment impossible à moins que Feyor ne soit déterminé à arriver devant le roi bléssé, voire agonisant. Aucune fuite ne pourrait avoir lieu: le minotaure s'était enchainé à lui, et non seulement il était armé, mais il est beaucoup plus grand et plus fort que l'elfe, et quand bien même il était désarmé, ses cornes remplaçaient son arme.

** Feyor doit se rendre-compte qu'il n'a aucune issue à présent. Et puis, fuir maintenant serait d'une telle lâcheté! Il n'y a aucun honneur à ne pas assume rses actes!**

Le minotaure attendait maintenant la réponse de Feyor quant au baillon pour pouvoir se rendre dans la salle de réception.
Revenir en haut
Feyor
Invité


MessagePosté le: 27/04/2008 15:57:39    Sujet du message: Répondre en citant

L'elfe noir rétorqua en ricanant:

Je ne pense pas que celà soit nécessaire, bien que celà m'importe peu, chermonsieur le ruminant procteur de duchesse avorté.. C'est comme il vous plaira!

**Il est bien connu qu'un elfe noir, quelque soit son comportement, se comporte comme un noble, étant donné la pureté de son sang, contrairement à d'autres races!**

Feyor arborait un sourire éclatant, ce qui était totalement paradoxal à la situation dans laquelle il se trouvait.


Allons bon, puisque vous le désirez, je me tairais, mon cher ami.

Feyor ferma sa bouche et toisa Kerhor d'un air sarcastique, avec le même calme toujours apparent.
Revenir en haut
Kerhor
Invité


MessagePosté le: 27/04/2008 17:45:26    Sujet du message: Répondre en citant

Le minotaure jeta un regard noir sur Feyor. Il savait pertinemment que celui-ci le provoquait délibérément pour qu'il commette une erreur. Mais par chance, même s'il était maladroit comme tout minotaure, Kerhor savait être clairvoyant et gardé son calme.

** Sans quoi, on ne serait pas une race guerrière!**

Il fit un signe de la tête au garde à l'extérieur de la cellule. Celui-ci ouvrit la porte et attendit que son confrère sorte, puis ensuite Feyor et Kerhor qui étaient enchainés l'un à l'autre, et enfin il suivit à son tour, laissant la porte de la cellule ouverte pour qu'on puisse ôter la crasse déposée dedans par l'elfe noir.

C'est ainsi qu'ils quittèrent les geôles pour la salle de réception de la forteresse cylvane.
Revenir en haut
Golbar
Invité


MessagePosté le: 28/04/2008 13:59:54    Sujet du message: Répondre en citant

"Moi surveiller vous, si vous bouger pas bien , moi cassez vous en deux, et après seulement vérifier si vous possédé. Alors vous avancer vite et droit; Chef de la chef d'ici nous attendre pour le jugement."

Golbar regarda les prisonniers un par un. Il se dit que le seul qui avait l'air honorable c'était le minotaure. Il fit très attention sur le chemin de la salle de réception.
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet    Répondre au sujet    Le Royaume d'Asturyan Index du Forum -> Les Geôles ! Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
Page 8 sur 8

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.6 © 2001, 2002 phpBB Group :: Template designed by Haravikk
Traduction par : phpBB-fr.com The Myth series is copyright of Take 2 Interactive