FAQFAQ
ProfilProfil
Liste des MembresListe des Membres Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés

Retour au site
ConnexionConnexion
Le Royaume d'Asturyan
Jeu de rôle médiéval fantastique, Gestion et Diplomatie
 

Les prisons de Neraka
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivante
 
Poster un nouveau sujet    Répondre au sujet    Le Royaume d'Asturyan Index du Forum -> Les Geôles !
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Milamder
Invité


MessagePosté le: 10/09/2005 23:39:02    Sujet du message: Répondre en citant

Milamder fut très surpris d'entendre le rat parler, il n'ouvrait pas la bouche mais il parlait.

*Il commence à me mettre me retourner le cerveau lui*

Puis il dit:

Bon je vais allez de se pas a la taverne lui parler. Ne t'inquiète pas je crois pas que tu va rester longtemps ici.

Puis il partit en direction de la taverne.
Revenir en haut
Finrod
Invité


MessagePosté le: 11/09/2005 11:58:43    Sujet du message: Répondre en citant

Ton maitre est arrivé ? je le voir Puis il se tourna vers Balkiara Tu peux aller chercher les entraves et conduire ce farfadet jusque dans les taverne, assez intact si possible ?

Sur ce Finrod quitta les geoles
Revenir en haut
Agarwaen
Invité


MessagePosté le: 11/09/2005 18:22:01    Sujet du message: Répondre en citant

Peu apres le perroquet parti lui aussi vers la taverne.
Revenir en haut
Balkiara
Inscrit le: 05 Juin 2005
Messages: 5874
Localisation: Dans les bras de Démogron, son défunt-mari, fidèle pour l'éternité "Stirb nicht vor mir"
MessagePosté le: 12/09/2005 08:29:01    Sujet du message: Répondre en citant

Balkiara partit chercher les entraves. A son retour, elle observa le farfadet : il lui manquait un bras ! Il était donc impossible de lui mettre les fers aux poignets ! Elle lui demanda alors de s allonger à plat ventre sur le sol contre le mur du fond. Une fois Argawaen étendu à terre, elle entra dans la cellule, son épée à la main.

Je te conseille de ne rien tenter, si tu ne veux pas être amputé de ton unique bras, avoir une autre cicatrice sur le visage ou tout simplement perdre la vie. En clair, cela signifie que je n hésiterai pas à te mutiler un peu plus ou à te tuer !

Arrivée à sa hauteur, elle s accroupit, posa son épée près d elle (du côté sans bras d'Argawaen) et envisagea alors de lui enchaîner les chevilles.

**Mince ! Il a une jambe de bois, ça ne tiendra pas ! J ai une autre idée, ce n est pas un petit farfadet estropié qui m arrêtera !**

Balkiara mit un des bracelets au poignet du farfadet et l autre à son propre poignet. Après avoir ramassé son épée, elle se redressa, obligeant ainsi Argawaen à se mettre debout. Elle prit la chaîne dans sa main, de façon à ce que le métal du bracelet ne lui blesse pas le poignet, et se dirigea ensuite à grandes enjambées vers la sortie des geôles.

Et tâche de ne pas traîner !

Le pauvre farfadet avait le bras tendu vers le haut. Par moments, il ne touchait pas le sol, car il était suspendu au bras de Balkiara !
(HJ taille d un farfadet : entre 50 et 70 cm et d un elfe : environ 1 m 80).

_________________

Mémorial à la mémoire de Démogron - Bibliothèque
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Agarwaen
Invité


MessagePosté le: 12/09/2005 22:28:00    Sujet du message: Répondre en citant

Il faut bien voir que certaines personnes ont une tres grande patience, mais meme ces gens la finissent toujours par craquer a un moment ou un autre quand une Balkiara fort peu aimable fait tout son possible pour les embetter, alors que l'on a fait prenve de la meilleur volonté, se tenant meme pres a rentrer a son service. Mais le pire dans cette histoire, c'est que notre farfadet n'avait jamais été patient, vous imaginez le résultat.
Et puis cette idee d'entraves, qui était été la chercher, il était pas assez bete pour essayer de se sauver, et pas assez intelligent pour réussir, il n'y avait donc rien a craindre. Mais il e n était réduit a se balader pendu par le bras a une folle qui serait bientot sa seigneurette. Tout cela était bien tordu. Et puis elle avait oubliée son rat. Et puis son perroquet pourrait surement faire quelque chose pour lui.

Essayant de ne pas se concentrer sur la douleur dans son épaule droite, il siffla deux mélodies bien distinctes, a la première le rat accouru et se mit a marcher entre les jambes de Balkiara, comme par vengeance, voulant la géner le plus possible en retour du traitement de son maitre. Au deuxième, le perroquet arriva, et ayant jugé la situation, il attrappa notre farfadet par la jambe de bois et se mit a la porter. C'était pas des masses plus confortable, mais c'était toujours mieux...
Revenir en haut
Balkiara
Inscrit le: 05 Juin 2005
Messages: 5874
Localisation: Dans les bras de Démogron, son défunt-mari, fidèle pour l'éternité "Stirb nicht vor mir"
MessagePosté le: 13/09/2005 12:25:28    Sujet du message: Répondre en citant

Balkiara trébucha de nombreuses fois sur le rat, manquant de tomber. A chaque tentative pour ne pas se retrouver par terre, elle se retenait au mur (levant donc le bras un peu plus haut) ou bien posait sa main par terre. La conséquence étant que le farfadet était soit balancé dans les airs soit heurté sur le sol. Quant au perroquet il était également ballotté et perdit quelques plumes.

Au bout d un moment, Balkiara rengaina son épée, qu'elle avait gardée à la main. Elle pesta, attrapa le rat par la queue et continua à avancer tenant ce dernier à bout de bras.


Mordieu ! Ce rat va terminer dans les catacombes !

Quelques mètres plus loin, elle marqua un arrêt, s esclaffa et dit à Argawaen

Tout bien réfléchi, je ne vais pas attendre que tu sois innocenté, j accepte de te prendre comme vassal à partir de maintenant. Après tout tu me plais bien avec ta ménagerie ! Il faudra tout de même que tu me prouves ta bonne foi en étant à mon service et seulement à partir de là ta vie pourra être plus agréable.

Elle posa le farfadet, ainsi que le rat, sur le sol et continua de se diriger vers la taverne en marchant plus lentement. Une idée venait de germer dans son esprit et ce farfadet pourrait lui être d une grande utilité ! Il faudrait tout de même garder un Å“il sur lui, mais ce n était pas un problème.
_________________

Mémorial à la mémoire de Démogron - Bibliothèque
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web du posteur MSN Messenger
Agarwaen
Invité


MessagePosté le: 13/09/2005 20:09:46    Sujet du message: Répondre en citant

MERCI DE VOTRE MAGNANIMITE ENVERS CE PAUVRE RAT.

hurla le perroquet, voletant de plus en plus difficilement derrière Balkiara.

Je serrr....ais ho....no....oré d'etr' votr' vass....sal ma cher' foll', euh non, Balk....ia...ra, je suis A.....gggg......a.....ar....wa....agaga...garwa....aen (qui est-ce qui a pu donner un nom aussi compliqué a un farfadet aussi bête) pour vous ser....rvi...r.

ET MOI GORTHOL, SON DEVOUE PERROQUET. JE VOUS AVOUE QU'ENTRE LE MAITRE DE MON MAITRE ET LA SEIGNEURETTE DE MON MAITRE, JE VAIS COMMENCER A M'EMBROUILLER.

Et moi je suis Mo.....r....m.....me.....gi....il, rat qui vient d'appprennn....dre a par....lerrr. (j'adore les ventriloques)

Et tout ce petit monde continua a suivre Balkiara, heureux qu elle ai ralenti son pas.
Revenir en haut
Vidar
Invité


MessagePosté le: 30/10/2005 12:21:16    Sujet du message: Répondre en citant

Après une très longue route depuis Thorkot, Vidar arriva enfin devant les geoles de Néraka. Fatigué du chemin et de devoir porter Yarumaia sur son Potiok, le Demi Elfe descendit rapidement de sa monture, faisant tomber lourdement l'Elfe Noir à terre, dans la poussière.

"Allons, viens, assassin..."

Le Maître d'Armes prit Yarumaia par la corde qui attachait les mains et les pieds de l'Elfe Noir et l'emmena dans les geoles de son Duché. Passant différentes salles, le Nérakien arriva enfin à une geole un peu oubliée, non sans avoir fait quelques signes aux gardes présents dans le bâtiment.

L'ancien capitaine de Xéfir jeta alors l'Elfe Noir avec violence dans une des dernières cages de Néraka. Celle-ci était assez petite, avec des murs en pierre et un plancher recouvert de paille. Une petite couche en bois était accrochée au mur tandis qu'un pot était placé dehors au cas où le prisonnier avait un besoin naturel.


"Cette geole est encore trop bien pour toi, Assassin..."

Vidar avait parlé avec dégout tandis qu'il mettait les différentes affaires et armes prises à Yarumaia sur une chaise, trop loin pour qu'il puisse l'attendre. Le Demi Elfe sortit alors un parchemin et écrivit à Finrod, avant de faire partir un pigeon vers son Duc et d'attendre la réponse.
Revenir en haut
Ghoran
Invité


MessagePosté le: 31/10/2005 12:07:11    Sujet du message: Répondre en citant

Soudain une énorme voix se fait entendre du bout de la rue.
"CAPITAINE!!CAPITAINE!!!"
Survient en trombe un géant déguindé, couvert de poussiére, agitant les bras de maniére désordonnés.
Arrivé tout prés de Vidar, il le souléve de terre et le sert contre lui.

"Ghoran trés contenté de retrouver son Capitaine, dit le géant les larmes aux yeux, Ghoran trés inquiété, supputationna que Capitaine Vidar noyé dans monde Aquatique aprés souffle de Colére des Dieux. Mais Ghoran pas perdre espoir, JAMAIS!!"
Revenir en haut
Vidar
Invité


MessagePosté le: 31/10/2005 14:07:15    Sujet du message: Répondre en citant

Lorsque la voix du Géant se fit entendre, Vidar arrêta de bouger et de respirer. Etait-ce possible ? Ne rêvait-il point ? Pouvait-il être encore vivant ? Il était une force de la nature, il était réputé invincible et le Demi Elfe avait toujours crut en cette rumeur, mais de là à survivre à un tel naufrage...cela ne se pouvait !

Lorsque Ghoran s'approcha de lui, le Maître d'Armes se tourna et n'eut que le temps de sourire avant que son ami ne le prenne dans ses bras et ne le soulève de terre, comme le Géant avait l'habitude de faire avant, lorsqu'ils étaient sur le navire du nouveau Nérakien.

Forçant Ghoran à le déposer sur terre, l'ancien capitaine reprit un peu son souffle puis sourit à son ami, qu'il croyait mort, enfouit au fond de la mer Asturyannaise avec tous leurs autres camarades.


"Ghoran ! Par tous les Dieux et leurs bâtards, tu es vivant ! Mais comment est-ce possible ? Comment as-tu survécu au naufrage ? Parle, mon ami !
Oh, c'est une si grande joie de te revoir..."
Revenir en haut
Ghoran
Invité


MessagePosté le: 31/10/2005 14:28:04    Sujet du message: Répondre en citant

"Ghoran chanceusement a attrapationné un morceau flottant et a réussit a resté le chef hors du monde aquatique. Le mouvement de respiration du liquide salé on ammené Ghoran lointainement du navire du capitaine. Et puis Ghoran s'échoir sur zone de sable loin au nord. Ghoran supputationna que cela est le "monde au dela des mers" dont Capitaine Vidar a souventement parlationné a Ghoran. Alors Ghoran supposé que si lui toujour vivant, Capitaine Vidar aussi, puisque Ghoran sur que Capitaine pas pouvoir mourir.
Ghoran pouvoir aider Capitaine, potentiellement?"
Revenir en haut
Vidar
Invité


MessagePosté le: 31/10/2005 14:37:56    Sujet du message: Répondre en citant

Vidar avait presque les larmes aux yeux. Revoir son vieil ami alors qu'il le croyait mort, et entendre à nouveau son langage étrange ainsi que sa loyauté à toute épreuve, cela faisait quelque chose au Demi Elfe qui avait longtemps manqué d'une vraie amitié sur cette terre étrange et perdue qu'est Asturyan.

Le Maître d'Armes ne parla qu'après quelques instants, n'arrivant pas vraiment à trouver ses mots avec toute l'émotion qui perlait en lui. Il sourit au Géant avant de parler calmement.


"Hélas, Ghoran, cela n'est point la Patrie des Dieux comme l'a dit le vieux fou qui nous a conduit ici, et ce n'est point non plus ce que nous cherchions. Ce monde, appelé Asturyan, méconnaît entièrement les autres puissances qui sont au-delà des mers, et ne connaît même point la brillante Xéfir.
Pire encore, vu les rochers, il n'y a aucune possibilité pour que nous rentrions chez nous, mon ami. Jamais plus nous ne reverrons les rivages de Xéfir, jamais plus nous ne goûterons sa bière..."

Le Nérakien soupira.

"M'aider ? Bien sûr que tu le peux, Ami. Une réunion importante se tient non loin d'ici et je pense que je vais devoir y aller après avoir déposé cet...Assassin..."

Vidar jeta un regard de dégoût à Yarumaia.

"Tu pourrais peut-être m'accompagner au cas où il y aurait des problèmes...mais peut-être ne pourrais-tu faire face à un Minotaure..."

Le Demi Elfe sourit intérieurement du petit défi qu'il lançait à Ghoran.
Revenir en haut
Ghoran
Invité


MessagePosté le: 31/10/2005 14:53:59    Sujet du message: Répondre en citant

Le géant baissa les yeux et fit la moue.
"Ghoran connait une intense déception. Capitaine savation que Ghoran ferait tout ce que le Capitaine lui demandera, même maitrisationné un minotaure, même si ça est trés difficulteur sans armes. Si Capitaine plus confiance en Ghoran, Ghoran partir loin."
Le géant amorça une rotation pour quitter le demi-elfe les larmes aux yeux.
Revenir en haut
Vidar
Invité


MessagePosté le: 31/10/2005 14:57:03    Sujet du message: Répondre en citant

"Mais non, grand bêta !"

Vidar s'approcha et tenta de poser sa main sur l'épaule du Géant, épaule qui était bien trop haute : le Demi Elfe posa alors sa main sur une des côtes de Ghoran pour l'arrêter dans sa marche.

"Je te taquinais ! As-tu donc oublié mes petites pics quand à ta puissance, mon ami ? Allons, ne me dis point que tu ne te souviens plus de cela, Ghoran..."
Revenir en haut
Ghoran
Invité


MessagePosté le: 31/10/2005 15:18:58    Sujet du message: Répondre en citant

Le géant essuya ses yeux du revers d'une de ses mains et un sourire illumina son visage.
"Alors Capitaine Vidar acceptationne Ghoran a son service une nouvelle fois?Alors Ghoran toujours toujours protéger Capitaine Vidar! Ghoran réintérer serment de fidélité de l'Ile"

Le géant mit un genoux en terre face au demi elfe, les bras posé en croix sur son torse
"Je te donne mon eau"
Le géant cracha au pied de Vidar
"Je te donne mon sang"
Ghoran se mordit violemment le pouce de la main droite jusqu'au sang et étalla celui ci sur le front de Vidar
"Je te donne ma force"
Le géant frappa brutalement le sol de ses deux poings
"Et ma loyauté" finit-il en inclinant la tête
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet    Répondre au sujet    Le Royaume d'Asturyan Index du Forum -> Les Geôles ! Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5 ... 10, 11, 12  Suivante
Page 4 sur 12

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.6 © 2001, 2002 phpBB Group :: Template designed by Haravikk
Traduction par : phpBB-fr.com The Myth series is copyright of Take 2 Interactive