FAQFAQ
ProfilProfil
Liste des MembresListe des Membres Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés

Retour au site
ConnexionConnexion
Le Royaume d'Asturyan
Jeu de rôle médiéval fantastique, Gestion et Diplomatie
 

Prison de Vianden
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 18, 19, 20  Suivante
 
Poster un nouveau sujet    Répondre au sujet    Le Royaume d'Asturyan Index du Forum -> Les Geôles !
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Moach
Invité


MessagePosté le: 27/09/2008 12:27:24    Sujet du message: Répondre en citant

Un garde s'approcha non sans dégoût du prisonnier et ouvrit la cellule avec précaution.
Puis, rapidement, il y jeta de quoi manger.


"Mange bouffon..T'as d'la chance que chui pas duc. Tu serais d'jà mort sinon.. "

Sur ce il lança deux livres et s'en alla tout en disant..

L'duc est trop gentil. Veut pas qu'tu t'ennuies..
Revenir en haut
Veldan
Invité


MessagePosté le: 27/09/2008 13:23:50    Sujet du message: Répondre en citant

Et bien, ce garde ne semblait pas très amical.
Veldan n'en tint pas compte et se précipita vers la nourriture, du pain rassis, de l'eau dans un pichet et une sorte de pate sans gout qui se trouvait dans une assiette rudimentaire en métal bosselé.
Il ne fit même pas attention au goût tellement il avait faim et l'ennui avait rendu ce manque encore plus présent.
Il se détourna du plateau après avoir fini de manger et il respira a fond, chose qu'il regretta lorsqu'il sentit la puanteur de ses vêtements, cependant il en fit abstraction et reporta son attention sur les deux livres que le garde avait jeté.
L'un traitait de stratégie militaire ce qui n'étonna en rien Veldan qui conaissait le caractère militaire de Moach, et le second avait une couverture blanche ou des lettres s'étaient effacées, ce n'était sans doute pas des livres très précieux mais il se dit que le temps passerait plus vite en lisant, il attaqua donc le premier livre avec avidité.
Il alla à la page du sommaire et étudia les différents chapitres.
La phalange et son utilisation, encerclement, siège par la faim, logistique durant une campagne...
N'étant pas tellement inspiré par les chapitres proposés il commença par le début.
Revenir en haut
Veldan
Invité


MessagePosté le: 28/09/2008 11:09:37    Sujet du message: Répondre en citant

Veldan s'étira en poussant un baillement puissant et sonore.
Il avait lu toute la nuit et finalement la fatigue l'avait rattrapée au milieu du dernier chapitre: la paix, le refuge des lâches.
Il avait d'ailleurs les notions de ce livres inscrites dans son esprit et sur sa joue droite.Il n'avait même pas eut le temps de rejoindre sa paillasse se qui soi dit en passant n'était pas un mal étant donné l'état de cette dernière.
Il termina sa page et s'aperçu que le garde avait déja apporté sa pitance.
Il mangea avec appétit et se remit a lire.
Une heure plus tard il avait fini ce livre et il commença à faire sa critique personnelle.

"Pour un livre de guerre c'est bien écrit mais le contenu laisse quand même à désirer, le style aussi d'ailleurs."Il s'interrompit quand il réalisa qu'il parlait à voix haute et aussi parce que le garde l'avait remis à sa place d'un de ses "La ferme!" si particulier presque inarticulé avec des restes de repas qui allèrent doucher Veldan.

Il je ta le livre sur son "lit" et se retourna pour chercher l'autre livre, il ne le trouva pas au début puis il se baissa et le vit sous la table, là où il l'avait jeté hier matin.
Il l'ouvrit avec envie espérant que le thème serait plus intéressant que celui de l'autre livre.
C'était un vieux livre d'histoire de religion. Sans doute n'était il pas là par hasard. Mais il n'en tint pas compte et commença sa lecture toujours avide de connaissances.
Comme il l'avait fait pour l'autre livre il feuilleta le sommaire.
Puis il commença par lire "La création" avec un intérêt redoublé à la mention du mot magie dans la présentation.
Revenir en haut
Veldan
Invité


MessagePosté le: 01/10/2008 10:29:17    Sujet du message: Répondre en citant

Le ventre de Veldan gargouilla mais il n'y préta pas attention tellement ce dernier chapitre le passionait, aucune page n'expliquait la réelle existence des dieux à part ce "cataclysme" qui était mentionné mais pas expliqué.

Il se prit à détester ce livre car c'était le genre d'ouvrage qui vous laisse des doutes et pose des questions sans y répondre.

"Ah la barbe!"éructa-t-il en jetant le livre au sol.

Il se demandais d'ou venait les pouvoirs des prêtres si l'hypothèse de l'inexistence des dieux était vérifiée. Peut être exploitaient ils les afflux d'énergie mais de manière moindre que les mages. Peut être que cette énergie venait de dieux inconnus.
Qui sait?

Il chassa de la main ces idées hérétiques et il demanda au garde:

"Auriez vous l'amabilité de m'apporter ma pitance?"
Revenir en haut
Moach
Invité


MessagePosté le: 01/10/2008 10:35:37    Sujet du message: Répondre en citant

Le garde ricana allégrement, ne se souciant guère du prisonnier dont il avait la responsabilité.

Ta pitance ? Je te l'apporterais si j'en ai envie. En attendant, fermes là et continues à lire. Si je te reprends à me poser une question...

Le garde s'approcha de la grille et susurra.

Je te fais bouffer ta langue.. Piger ?
Tsss...j'te jure..il est derrière les barreaux et pour un peu, c'est lui qui dicterait sa loi.
Ici, la loi, c'est l'duc Moach et par conséquent moi. Retiens bien sa p'tit tête.

Cependant, le garde avait pour ordre de nourrir le prisonnier. Alors, après avoir attendu un certains temps il maugréa et s'en fut chercher sa gamelle, qui devait être froide à l'heure qu'il est.
Il revint quelques instants plus tard et la jeta à la figure du bagnard. Celle-ci déversa son contenue ignoble sur les dalles grises de la prison.


Oups ! J'ai pas fait exprès.. Après, si t'as vraiment faim, tu peux encore ramasser les morceaux.. Mais méfie-toi. Avant, y'avait un ivrogne dans cette même cellule et l'pauvre, il à gerber comme un gros porcs. Donc, si jamais tu tombes sur quelque chose d'incongru, cherches pas à savoir c'que c'est...
Revenir en haut
Veldan
Invité


MessagePosté le: 01/10/2008 11:08:53    Sujet du message: Répondre en citant

Il était recouvert de son repas.Il était fou de rage et se dit que ce gueux avait de la chance de se trouver de l'autre coté des barreaux.

Il se débarrassa des morceaux qui était sur ses vêtements d'un geste rageur et ne toucha pas à la nourriture qui se trouvait sur le sol.
En revanche il en prit un bout et le jeta sur le garde.

Puis il s'éloigna hors de la porté du garde et lança:

"Eh l'idiot du village viens voir et je te promets que tu t'en souviendra!"
Revenir en haut
Moach
Invité


MessagePosté le: 01/10/2008 11:16:54    Sujet du message: Répondre en citant

Le garde s'empourpra et sortit un trousseau de clé tout en dégainant une dague.

Mffff...tu vas voir ce que tu vas voir petit insolent. Je vais te faire ravaler tes paroles !

Après avoir ouvert la porte il s'avança vers le prisonnier d'un pas résolu..

Mange pauvre fou.. Sa t'apprendras à te moquer des autres..

Il s'apprêtait à l'attaquer lorsqu'il se souvint des consignes de son duc.

*Le prisonnier doit rester en vie !!*

Il soupira et attrapa la matraque qui pendait à sa ceinture.

*Tant pis...*

Puis, il asséna un coup violent au niveaux des côtes..
Revenir en haut
Veldan
Invité


MessagePosté le: 01/10/2008 11:36:55    Sujet du message: Répondre en citant

Veldan encaissa le coup et tomba à plat ventre.

Il sauta dans les jambes de son adversaires improvisant un plaquage, il envoya le garde contre les barreaux faisant vibrer ces derniers.*

Il se releva avant son adversaire mais respectant un certain code de la bagarre il recula et attendit que le soudard refasse surface.

Il en profita pour lui dire:

"Que fais tu as te trainer par terre, on dirais un gros porc."
Revenir en haut
Moach
Invité


MessagePosté le: 01/10/2008 11:55:50    Sujet du message: Répondre en citant

Le garde, quelque peu surpris par la réaction de son opposant grommela de mécontentement en faisant craquer les os de sa nuque. Puis, tout en remontant ses manches il empoigna fermement un balai et se débarrassa de sa tête poilu. Armer de cet arme improvisé il s'approcha à pas feutré de son adversaire et feignant de frapper au niveaux de la tête, à l'aide de ses pieds il le crocheta et le déséquilibra.

*Une faille..*

Son bâton fendit l'air, en direction de son ventre.


Tu disais ? Tu es trop affaibli pour espérer me vaincre. Moach nous fais subir un entraînement intensif ces derniers temps, va savoir pourquoi. Néanmoins, sa paye apparemment..
Revenir en haut
Veldan
Invité


MessagePosté le: 01/10/2008 12:05:26    Sujet du message: Répondre en citant

Veldan se plia en deux pour esquiver le coup mais le garde avait raison il était faible et il le sentit en voyant le baton le froler, il avait perdu en vitesse.

Il recula observant la salle à la recherche d'une arme, soudain il aperçu les deux livres au pied de son lit.

Il se déplaça vers le lit en gardant le soldat à distance avec des feintes d'attaque.

Arrivé près de la paillasse il se jeta sur les livres et fit une roulade sur le côté, envoyant un livre à la figure de son adversaire il se jeta avec hargne sur le garde.

Il lui assena un coup de poing dans la tempe pour l'étaler et de l'autre main il attrapa le manche à balai des mains du garde le tirant vers lui.
Revenir en haut
Moach
Invité


MessagePosté le: 01/10/2008 12:32:06    Sujet du message: Répondre en citant

Le garde siffla, ironiquement.

Quelle vitesse. Un troll même aurait pu t'atteindre. M'enfin..j'ai eu ce que je voulais ; tu es faible et impuissant..

Cependant, il appréhenda les évènement qui s'en suivirent avec un mélange d'incompréhension et de surprise. Veldan n'avait aucun chance de le vaincre. Mal nourris, ne dormant que trop peu, encore affaiblis par l'interrogatoire musclé de Moach.. Décidément, il ne manquait pas de cran.
Par ailleurs, lorsqu'il le vit se baisser en direction des livres, le garde s'esclaffa.


Tss..que crois-tu faire avec ça ? Tu n'espères tout de même pas me vaincre avec..

Si. Son jet se révéla être sûr et puissant mais il avait anticipé cela et les esquiva sans peine. Puis, Veldan se jeta sur lui, tel un damné. Quelque peu apeuré par tant de hargne, la crainte se transforma en courage et, empoignant fermement son manche à balais, accueilli son adversaire d'un coup circulaire en direction de la tête. Ce-dernier, déjà sur sa lancée, ne put qu'encaisser le coup porté à son encontre.
Le garde recula vivement et ricana.


Le bien triomphe toujours sur le mal.
Revenir en haut
Veldan
Invité


MessagePosté le: 01/10/2008 12:40:15    Sujet du message: Répondre en citant

Veldan ne trouva pas la force de se relever mais il dit fièrement avant de s'évanouir:

"Je t'aurais vaincu dans les règles je..."

Le mois de voyage et sa sous nutrition l'avais finalement rattrapé et il s'affaisa sur les dalles qui se teintaient du sang rouge vif qui coulait de sa plaie à la tête.
Revenir en haut
Moach
Invité


MessagePosté le: 01/10/2008 12:49:19    Sujet du message: Répondre en citant

Que fais-tu malheureux !

Le garde, trop content de s'être joué de Veldan n'avait entendu son supérieur arrivé.

-As-tu oublié les consignes de notre duc ? Le prisonnier ne doit pas subir de mauvais traitements. Pourquoi ? Je n'en sais rien, mais c'est ainsi.
-Tssss..il méritait une bonne raclée..alors j'me suis permis.
-Hors de ma vue.. Retournes à la caserne et n'y bouges pas. Tu as commis une faute professionnel, et le duc ne saura le tolérer.
Files. Je m'occuperais de toi plus tard.

Le soldat haussa les épaules avant de se détourner de son supérieur nonchalamment et de s'en aller.

-Et fait quérir un médecin !!!

Beugla le sergent tout prenant soin de fermer la porte de la cellule. Veldan était blessé mais pas inoffensif. Il préférait donc rester sur ses gardes, sait-on jamais quelle feinte se dernier pourrait inventer..
Revenir en haut
Veldan
Invité


MessagePosté le: 01/10/2008 13:06:04    Sujet du message: Répondre en citant

Mais Veldan ne bougeais plus , il était brisé, toutes ces souffrances, toutes ces restrictions et toutes ces jours de sous alimentation, il ne pourrait pas tenir longtemps c'est pourquoi il ne bougeais pas.
Revenir en haut
Moach
Invité


MessagePosté le: 04/10/2008 10:57:22    Sujet du message: Répondre en citant

Le médecin s'empressa de venir. Dans la hiérarchie du duc Moach, les "militaires" occupaient une place omniprésente. C'était donc, dans son propre intérêt qu'il arriva, essoufflé et les joues rouges devant le sergent.

"-Mff...désolé...mfff..occupé avec un patient atteint de gangrène...mfff.
-C'est bon c'est bon.. Dépêche toi. Il vient de s'évanouir. Je ne sais pas si il simule mais le duc Moach a dit de le traiter avec parcimonie..donc bon..
-Que lui avez-vous fait ?
-Rien..il s'est tapé la tête contre les murs..
-Mouais.."

Le médecin haussa les épaules et soupira. Décidément, il aurait pu inventer un mensonge plus convaincant. Cependant, son devoir passait avant ses ressentiments et il n'y prêta donc aucune attention. Après tout, ce n'est pas la première fois qu'il soigne des prisonniers maltraités.

*Le système pénitentiaire est vraiment dégueulasse. Ils se comportent comme des sauvages, sans aucune noblesse ni aucun mérite. Frapper un homme enfermé.. nan mais j'te jure.. Où va-t-on..je me le demande.. *

Nouveau soupir ; le médecin venait de retourner Veldan, jugeant son état alarmant.


"-Il s'est frappé la tête contre les murs dîtes-vous ? Mmmm..et je suppose qu'il a refusé toute nourriture et toute eau venant de vous, ce qui expliquerait pourquoi il est déshydraté et fort mal-nourris.
-Ecoute, on t'a pas demandé tes commentaires. Alors fais ton boulot et cesses donc d'interpréter ce que tu vois. Sinon, on dira que le prisonnier simulait et t'a attaqué avec un couteau caché dans sa manche."

Un canif grossier vint se caler dans la main velue de l'officier et le médecin déglutit péniblement. Comment voulez-vous faire votre travail dans pareilles conditions ? Mais bon, cela faisait longtemps qu'il ne se faisait plus d'illusion quant à son travail.
Le scientifique épongea son front avec un torchon avant de l'imbiber d'eau et de l'appliquer sur le visage du prisonnier tout en maugréant.


"Si l'duc Moach le savait...mes avis qu'il les f'rait tous pendre..crétin de militaires..pense qu'à se défouler sur autrui..
-Qu'est-ce que tu dis ?
-Non rien..simple analyse.. Apparemment, il souffre de nombreuses contusions sur les jambes et sur les bras, ainsi que moult égratignures qui, par chance, ne se sont pas infectées. Sinon, on aurait du amputer.
-C'est tout ?
-Hélas non. Son nez est brisé, quatre de ses dents sont cassés et il s'est ouvert l'arcade. Il a perdu beaucoup de sang. Contenu du fait qu'il n'était pas bien nourris et donc fort affaiblis..
-Quoi ?
-Vous avez bien fait de m'appeler soldat. Sinon, je pense que vous auriez présenté un cadavre au duc."

Le soldat maugréa quelques jurons étouffés et se détourna du spectacle pour aboyer ses directives.
Le médecin quant à lui commença par soigner le nez cassé. Puis, il tâcha de recoudre son arcade et de désinfecter ses multiples blessures.


"On dirait qu'il a reçu un coup unique et très violent sur le visage."

C'était plus une remarque personnel qu'autre chose mais le sergent l'entendit et se retourna vivement.

"Ecoute moi bien. Je suis responsable de mes hommes et de leurs agissements. Alors, ne t'en fais pas, il sera puni pour ce qu'il a fait. Officieusement bien entendu. Cependant, je n'ai pas envie de finir la tête autour d'une corde tout ça parce que un médecin parle trop. Alors boucle la et finis ton boulot."

Il acquiesça peureusement devant l'air résolu qu'affichait son interlocuteur avant de reporter son attention sur le semis elfe.

-Dès à présent, il devra être bien nourris et bien traité. Ce n'est pas un ordre mais un conseil. Certes je l'ai soigné du mieux que j'ai pu mais ses blessures, notamment son nez, sont récentes et se rouvriront d'ici peu si vous ne faîtes pas attention. Par ailleurs, il est extrêmement faible et à son réveil il aura faim et soif et une merveilleuse envie de dormir.
Suivez mes conseils et vous comme moi garderons notre boulot et notre vie. Compris messire ?
-Compris. Maintenant, vas-t-en.

Il ne se fit pas prier que déjà il sortait de ce bâtiment glauque et atrabilaire.
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet    Répondre au sujet    Le Royaume d'Asturyan Index du Forum -> Les Geôles ! Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page Précédente  1, 2, 3 ... , 18, 19, 20  Suivante
Page 19 sur 20

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.6 © 2001, 2002 phpBB Group :: Template designed by Haravikk
Traduction par : phpBB-fr.com The Myth series is copyright of Take 2 Interactive