FAQFAQ
ProfilProfil
Liste des MembresListe des Membres Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés

Retour au site
ConnexionConnexion
Le Royaume d'Asturyan
Jeu de rôle médiéval fantastique, Gestion et Diplomatie
 

AU MORVOR

 
Poster un nouveau sujet    Répondre au sujet    Le Royaume d'Asturyan Index du Forum -> EXTRAITS DE RP
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Admin_B
Inscrit le: 25 Aoû 2006
Messages: 2986
Localisation: Derrière toi !
MessagePosté le: 02/05/2014 13:05:20    Sujet du message: AU MORVOR Répondre en citant

"Aux Larmes d'Argent", taverne de Shor'Goroth - Octobre 2010

"Le monstre marin - Débuté en février 2013

"L'attaque des taupes agressives" - Débuté en février 2014
_________________
Prenez garde de ne pas déclencher mon courroux, l'effet pourrait bien être irréversible !!!


Dernière édition par Admin_B le 02/05/2014 13:38:29; édité 3 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Admin_B
Inscrit le: 25 Aoû 2006
Messages: 2986
Localisation: Derrière toi !
MessagePosté le: 02/05/2014 13:05:53    Sujet du message: Répondre en citant

"Aux Larmes d'Argent", taverne de Shor'Goroth - Octobre 2010

Balkiara a écrit:
Tandis que Balkiara mettait quelques idées sur le parchemin, un garde lui apporta une missive portant le sceau de Cylvar. Elle en prit connaissance et se mit à rire de bon cœur en terminant sa lecture. Après quelques difficultés pour parvenir à s'arrêter, elle réussit à dire entre deux fous-rires

"Nous sommes conviés à une fête... ils ont eu la même idée que nous... je suggère de se rendre à la leur... et ensuite d'organiser la notre encore plus grandiose... qu'en pensez-vous ?"

Elle posa le document sur la table pour que tout le monde puisse en prendre connaissance :

"Chère Duchesse Balkiara,
Malgré les calamités, les épidémies, Asturyan existe toujours et nous voyons désormais se lever une aube nouvelle après une nuit froide et obscure bien trop longue. Cylvar a aussi subi ce difficile intermède dans son Histoire riche et joyeuse, et le duché a décidé d’annoncer fièrement la fin de cette période et le début d’une ère de gloire et de paix.
Le Banquet de la Renaissance, qui aura lieu dans une dizaine de jours à la forteresse de Cylvar, sera l’occasion pour tous de participer dans la joie et l’allégresse à mon intronisation en tant que duchesse. Vous êtes cordialement invité à venir nous rejoindre pour resserrer les liens entre les habitants d’Asturyan et pour pouvoir entrer de plein pied dans notre futur réjouissant.
Le Banquet marquera notre volonté de restaurer Asturyan et de vivre mieux tous ensemble. Pour cela, pléthore de nourriture, de boissons, de ménestrels, de chants, de rires et d’activités vous sera proposée alors que le Roi Galadhuin nous fera la joie de sa présence et de son Art.
Cylvar sera ravi de vous accueillir pour qu’Asturyan retrouve sa gloire et sa paix, et que cette aube nouvelle soit fêtée comme la renaissance que nous créerons tous ensemble.
Nous attendons votre venue, ainsi que celle de tous vos sujets qui souhaiteront participer à cet évènement sans précédent.
Bien cordialement, à très bientôt.
Dame Euriel
P.S. : je pense que vous profiterez de l'occasion pour récupérer le bébé morvorois que vous nous avez confié il y a quelques temps et qui a bien profité de son séjour parmi nous..."

Et elle poursuivit, toujours en riant


"J'avais complètement oublié le marmot laissé il y a plusieurs semaines... et ce qui est le plus drôle... c'est qu'il ne s'agit pas de... mon véritable enfant... celui-ci est en nourrice à la campagne... et c'est le nouveau-né d'une paysanne que j'ai laissé comme appât... pour dévier l'attention du véritable bébé... Vous vous rendrez en Cylvar pendant que j'irai au Datrium voir de quoi il en retourne. Je vous expliquerai plus tard et plus en détail comment nous procéderons"

Elle rédigea un message et demanda à un garde de l'envoyer rapidement. En entendant cette révélation, Elair se frotta les mains et tenta discrètement d'envoyer un pigeon. Pourquoi "tenta" ? Tout simplement parce qu'au moment où le volatile s'envola, Balkiara prit un couteau sur la tableau et l'envoya avec force. Le messager se retrouva cloué au mur (au sens propre du terme bien sûr). Se voyant découvert, Elair envoya un poignard en direction de la Duchesse, mais dans la panique, il manqua sa cible. Balkiara cria

"Eldenourin, rattrapez-moi cet avorton... et ramenez-le ici... dès que ce problème sera réglé, c'est-à-dire que son corps sera jeté dans les oubliettes, je vous consacrerai du temps en privé pour écouter ce que vous avez à confier. Ligotez-le sur une chaise que nous puissions le soumette à la question !"

Balkiara se réjouissait à l'idée de pouvoir torturer à nouveau !

Eldenourin a écrit:
Bien qu'encore faible, Eldenourin ne perdait rien de la scène.

Aussitôt que Balkiara eut lancé cet ordre amusant, le fou bondit comme un fauve sur sa proie.

D'un geste vif et précis, il tira son poignard de sous son armure. Elair trébucha dans sa précipitation. Eldenourin frappa le misérable entre les deux omoplates, d'un lâche coup dans le dos.
Ce dernier hurla de douleur, bien que la blessure fut assez superficielle. Mais Eldenourin n'en avait pas encore fini avec lui, loin de là.

Il sauta à califourchon sur son dos, cette fois son katana en main. Ricanant comme un démon, il appliqua une vieille technique barbare, certes, mais si gaie: trancher les tendons d'achille du vilain fuyard.

Nouveau cris de douleur déchirants, mais ça Eldenourin n'en avait cure. Sans ménagement, il traina Elair par les pieds jusqu'à une grande table située près de l'âtre.

Le prisonnier, affaibli par une sévère perte de sang, lequel maculait le sol à présent, n'opposa aucune résistance et Eldenourin put le ligoter sur la table, nu, bras en croix, couché sur le dos.

Eldenourin s'écarta. L'ordalie pouvait débuter...

Aragon a écrit:
Alors qu'Aragon traversait la cour il entendit d'atroces cris venant de la taverne. Que pouvait il bien se passer ?! Le capitaine n'en avait aucune idée mais il avait la vague impression que c'était en rapport avec Eldenourin... Son démon serait il à nouveau sortit de son corps ? Le mi elfe, très inquiet, se précipita dans la taverne. Il ouvrit brusquement la porte, katana en main. Et là il fut face à un spectacle bien étrange. Eldenourin était il devenu encore plus fou qu'il ne l'était auparavant ? Pourquoi s'attaquait il à cet homme ? Et pourquoi Balkiara ne tentait elle pas de l'arrêter ? Le baron resta debout dans l'encadrement de la porte, ne sachant que faire. Ce n'est que lorsque la folie du second baron prit fin qu'il demanda à haute et intelligible voix :

"Mais que se passe-t-il donc ici ?"

Balkiara a écrit:
Balkiara eu un sourire sadique, regardant Elair d'un air méprisable, lorsque le baron Aragon entra et posa la question innocente "mais que se passe-t-il ici ?". La Duchesse partit d'un fou rire démoniaque avant de répondre

"Il se trouve que cet impudent croyait pouvoir tenter de m'assassiner sans être inquiété ! Pris la main dans le sac, je le déclare coupable de manquement de respect à une personne de haut rang pour m'avoir sous estimée, d'atteinte aux mœurs morvoroises puisqu'il a osé commettre un geste inadapté dans une taverne et de tentative de meurtre puisque c'est moi qu'il visait !"

Balkiara se leva promptement et asséna un coup de fouet à Elair, nu comme un ver ! La marque laissé était tellement belle qu'elle jugea nécessaire de lui en infliger une petite dizaine supplémentaire. Le pauvre bougre hurla tant qu'il le put mais rien n'arrêta le bras de Balkiara. Tout en le fouettant elle ajouta

"Et je pourrais ajouter également manque de confiance car nous lui avions ouvert notre porte, profiteur car nous l'avons nourri, laid parce que sa gueule ne me revient pas du tout... et tous les chefs d'accusations possibles."

Elle remit le fouet à sa ceinture, but un verre de cervoise et fit mine de réfléchir. Quelle punition allait-elle bien pouvoir lui infliger ? Le fouet n'était pas suffisant pour un tel personnage et elle avait énormément de violence à décharger... Elair se trouvait sur son passage, il paierait donc !

"Je le condamne donc à... non... je ne vais pas annoncer moi-même la sentence... ce sont les Dieux qui en décideront ! Une ordalie... mais quelle bonne idée que voilà ! Le Sieur Eldenourin se fera un plaisir, j'en suis certaine, de mettre cela en œuvre. Le fer rouge sera trop long puisqu'il faudra suivre l'évolution de la blessure et je dois me rendre au marché... donc pas le temps."

Elle prit un énorme livre relié de cuir et le feuilleta. Elair pleurait, suppliait... mais Balkiara restait insensible tellement elle était afféré à trouver ce qu'elle cherchait dans le gros recueil. Parfois elle souriait, d'autres elle soufflait. Après de longues minutes ajoutant l'ignorance de ce qui adviendrait au condamné, Balkiara poursuivit

"L'eau bouillante sera également trop long, car il faudra faire bouillir une marmite et je suis pressée... mais le feu me semble une bonne idée. Qu'on lui mette donc les pieds dans les flammes de l'âtre durant une minute et si des cloques apparaissent, c'est donc qu'il est coupable. Ce sera pour le premier chef d'accusation. Pour le second, puisque son acte s'est déroulé dans une taverne... il sera condamné par le fromage et le pain... tandis qu'il aura la bouche ouverte, fromage et pains seront mis dans sa bouche et s'il s'étouffe, que cette nourriture lui reste en travers de la gorge ce sera la preuve de sa culpabilité"

La Duchesse était satisfaite de sa sentence et se dit que Démogron n'aurait pas fait mieux. Elle le surpassait et après cette exécution, ses sujets veilleraient à ne pas la trahir. Fort heureusement, Dromegon était dans les appartements ducaux car l'enfant était encore trop jeune pour assister à une exécution. Elle avisa Cassiodora et Aragon

"Que les âmes sensibles quittent ce lieu... que ceux n'approuvant pas ma décision ne s'expriment pas car je serais tentée de prendre cela comme un acte de trahison. Une tentative de meurtre sera punie de peine capitale comme pour Snivel ! Messire Eldenourin pouvait vous vous acquitter seul de cette exécution ou dois-je vous seconder ?"

Eldenourin a écrit:
Eldenourin se retourna d'un bond en apercevant Aragon, mais il ne répondit rien et ravala sa haine. Puis Balkiara annonça sa sentence.

Non non, je m'acquitterai seul de cette tâche avec grand plaisir!

Avec une vigueur insoupçonnée, il détacha sa victime et la jeta sur le sol. Il lui saisit les bras et le traina sans difficulté vers l'âtre. La victime était en effet bien trop faible pour résister. Puis, avec un sadisme terrible, Eldenourin lui agrippa la cheville et plongea délicatement le pied dans les flammes. Un cri terrible s'éleva de la gorge du moribond, suivit par une répugnante odeur de cochon grillé, ce qui eut pour effet de faire ricaner le bourreau de plus belle.

Il continua son manège durant une bonne minute. Comme prévu, les pieds d'Elair s'étaient couverts de cloques.
L'elfe fou proclama d'une voix de stentor :


"Voyez chers amis, ce misérable n'a pas résisté à l'épreuve du feu. Il est donc coupable! Qu'il soit donc soumis à l'épreuve du gavage!"

Il fit pompeusement signe aux laquais d'apporter du pain et du fromage. Alors, avec une brutalité rare, le fou enfonça un grand morceau de pain dans le gosier de sa victime.

"Mange! Mange tant que tu le peux encore car je doute que Lorkin te fasse diner à sa place!"

Sur-ce, il lui refourgua un nouveau morceau de la même façon. La scène atteignait à présent tout en horreur: Elair, le teint mauve et suffocant se débattait encore faiblement.

"Quelle triste spectacle, n'est-ce pas? Une vermine pareille sur notre beau sol morvorois! Bonjour en enfer, chien!"

Avec un suprême raffinement de cruauté, Eldenourin brandit son poignard et creva les deux yeux du pauvre Elair, toujours vivant. Poussant un cri de jouissance, Eldeonurin le saisit alors comme un vulgaire sac de son, et le balança tout vif dans la grande cheminée.

Un dernier cri d'agonie déchirant, une épaisse fumée noire, et l'exécution s'acheva ainsi.


N'est-ce pas du beau travail madame la duchesse?

Aragon a écrit:
Aragon rangea son katana puis écouta Balkiara. Celle ci semblait très en colère, et cela était compréhensible. Aragon fut d'ailleurs étonné de la voir manifester une telle animosité. Mais soit, tout le monde pouvait un jour ou l'autre perdre quelque peu le contrôle de ses sentiments et laisser place à la rage. Lorsque celle ci eut tout juste finit de parler le capitaine de la garde prit la parole; comme à son habitude en réfléchissant à chacun de ses mots :

"Ne vous inquiétez point. Personne ici ne contestera votre jugement. Et bien que je le trouve très dur, cet assassin le mérite surement."

Il marqua une légère pause puis entreprit de rajouter quelques mots... mais c'était sans compter la précipitation du fou sur sa proie. En effet quand bien même Aragon aurait parlé que les atroces cris d'Elair auraient couvert le son de sa voix. Il dû donc se résigner à regarder faire le déjanté. Et heureusement pour lui toute ses années de vie, plus ou moins difficile, l'avaient endurci. Mais en serait il de même pour Cassiodora ?
Toutefois ce que le baron craignait le plus n'était pas que la comtesse soit traumatisée, mais plutôt que le démon d'Eldenourin ne sorte du corps de celui ci. De ce fait il garda la main proche du pommeau de son arme, prêt à dégainer si il le fallait.
Ce n'est que lorsque l'ordalie fut terminée qu'il put enfin reprendre la parole :


"Comme je vous l'ai dit, j'approuve cette sentence. Toutefois j'aurais préféré qu'on la pratique avec moins de sadisme. Je ne pense pas qu'il soit bon pour Messire Eldenourin de prendre autant de plaisir à l'exécution d'une sentence... La maitrise de ses sentiments est un travail qui se fait chaque jour et plus particulièrement dans ce genre de situation; et qui permet une plus grande maitrise de soit, notamment au combat. J'aurais préféré que vous me déléguiez ce travail. Il aurait été le même, mais avec moins de barbarie émotive, dirons nous.
Bref, ce qui est fait est fait. Justice a été rendu. Nous avons débarrassé cet assassin de nos terres ! Il avait surement tué bien du monde dans sa basse vie.

Il marqua une pause puis reprit sur un autre sujet, de sorte à détendre l'atmosphère - bien qu'il régnait à présent une odeur pestilentiel dans la taverne :

Vous avez dit que vous vous rendez au marché ? Avec votre permission je peux vous accompagner. J'ai moi aussi quelques courses à faire."


Ils sont comme ça au Morvor, à peine une exécution vient-elle de se terminer que la vie quotidienne reprend le dessus ^^
_________________
Prenez garde de ne pas déclencher mon courroux, l'effet pourrait bien être irréversible !!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Admin_B
Inscrit le: 25 Aoû 2006
Messages: 2986
Localisation: Derrière toi !
MessagePosté le: 02/05/2014 13:07:38    Sujet du message: Répondre en citant

"Le monstre marin - Débuté en février 2013

Le narrateur, qui ne commence pas au début de l'histoire, a écrit:
...

Balkiara a écrit:
Lorsque l'énorme tête recouverte d'écailles s'empara du bovidé, la Duchesse fit un bond en arrière, faillit perdre l'équilibre, chancela un moment avant de retrouver son équilibre. Décidément elle était rouillée, le manque d'exercice, d'entrainement et les journées passées à parlementer du matin au soir n'avaient rien arrangé ! Elle tapota sa tunique, arrangea sa coiffure et mit la main sur la garde de son épée. Elle regarda Eldenourin d'un regarde noir et lui dit

"Votre titre de noblesse vous situe toujours en dessous de ma personne et votre familiarité m'exaspère ! Pour l'heure nous avons un poisson/crustacé gigantesque à capturer ou à abattre et la question de savoir s'il faut balancer les vaches ou les suspendre est résolu. Nous allons planter des piquer sur le bord de la falaise et les y attacher. Par contre, je sais pas vraiment comment la capturer ! Avec un filet géant ?"

Tout en réfléchissant elle s'était mise à faire les 100 pas. D'un pas décidé elle se rendit à la charrette et regarda, pensive, ce qu'elle contenait

"Eldenourin, mon petit, que pensez-vous de placer des archers tout autour et lorsque le monstre se montrera de lancer des cordes, dont l'extrémité serait accrochée aux flèches, par dessus ce poisson géant afin de le maintenir au sol ?"

Eldenourin a écrit:
Le baron sourit gravement aux paroles de Balkiara.

Nous ne perdons rien à essayer, de toute façon. Mais ma seule crainte tiens à la force présumée de cette bête. Il est probable qu'un filet ne le retienne pas très longtemps. Si nous l'immobilisons, il nous faudra faire vite pour l'anéantir avant qu'elle ne se libère et ne déchaine sa fureur. Soyez bien consciente Balkiara que ces antiques monstres ne doivent pas leur naissance à la nature, mais plutôt à une très ancienne et très puissante magie noire. La bête pourrait nous révéler quelques surprises désagréables, soyons très vigilants...

Luka a écrit:
Dissimulé derrière des rochers, Luka avait assisté à la scène qui venait de se dérouler sans sourciller. Malgré sa récente arrivée sur ces terres et le peu de connaissance des créatures qui la peuplait, l'homme n'avait nullement été apeuré par la taille du monstre marin qui venait d'engloutir un boeuf entier. Il décida néanmoins de ne pas bouger et d'observer ce qu'il se passerait par la suite. Pas un bruit, donc.

Son souffle était maîtrisé, ses yeux scrutaient méthodiquement chaque personne, des soldats qui s'affairaient à installer le camp conformément aux ordres de celle qui semblait être leur supérieur hiérarchique. Son regard s'attarda d'ailleurs longuement sur celle-ci, impressionné par la prestance et le charisme qu'elle dégageait. L'homme qui l'accompagnait était différent, Luka pouvait le sentir. Outre la dévotion sans faille qu'il semblait accorder à sa maîtresse, il semblait empreint d'une sorte de folie qui devait témoigner d'un lugubre passé.

Les deux personnages étaient lourdement armés et semblaient particulièrement puissants comparés à la foule de paysans qui les entouraient en les observant d'un oeil mi-apeuré. Et Luka, qui n'avait trouvé sur sa route qu'un vieux bouclier en bois, pensait qu'il serait difficile voir suicidaire de commencer son aventure sur cette île sans la moindre arme. Cependant, impossible d'attaquer cette petite troupe pour leur en dérober. Malgré sa force et son agilité, Luka n'avait aucune chance de mettre à mal tout ce petit monde. Sans compter qu'il pourrait finir comme la pauvre bête qui venait de rejoindre les bas fonds de l'océan, c'est-à-dire en appât. La prudence était donc de mise...

Luka détourna finalement son regard de la scène et s'adossa contre les rochers, qui le cachaient aux yeux de cet attroupement. Il porta ses mains à son crâne et ferma les yeux quelques instants pour réfléchir. Il connaissait ses forces par coeur puisqu'elles avaient fait sa renommée à travers le royaume d'où il venait. Hélas il ne connaissait que trop bien ses faiblesses qui lui avaient valu d'en être banni. Alors ce nouveau départ était pour lui primordial. Il n'avait pas choisit Asturyan par hasard, il connaissait l'île à travers les histoires que ses parents lui avait raconté dans sa jeunesse. Mais ce qu'il pensait n'être que des légendes avait pris une forme beaucoup plus réaliste dans son esprit pendant de son exil. Mais trêve de nostalgie, Luka décida qu'il fallait agir. N'ayant pas de plan particulier et jugeant tout simplement que ces gens avait sans doute un peu de bon sens pour ne pas le réduire en charpie immédiatement, il se leva et gravit le rocher qui surplombait le campement. Ensuite il sauta lestement dans l'herbe et pris la direction de l'attroupement d'une démarche lente et prudente mais assurée...

Balkiara a écrit:
Balkiara allait mettre son plan en route lorsque son baron lui fit part de ses craintes quant à la magie qui pouvait être lié à l'apparition du monstre. Elle s'arrêta net et lui fit face, en colère

"Vous croyez qu'il peut vraiment s'agir de magie noire ? Comment voulez-vous que je fasse ? Il faudra bien qu'on fasse quelque chose et pour le moment je n'ai pas d'autre idée ! Puisque vous vous croyez malin, que proposez-vous ? De lui dresser une table bien achalandée ? Et puis quoi encore ? Que je recule devant une marionnette marine utilisée par le côté obscure ? "

Le Duchesse morvoroise faisait les 100 pas, excédée. Pour se défouler, elle flanqua un coup de pied dans les fesses d'un soldat rêvassant. Le pauvre bougre faillit tomber et après s'être prosterné de nombreuses fois, il décampa rapidement.

"Préparons..."

A ce moment-là elle vit un homme... elfe ? humain ?... pour le moment elle ne pouvait pas le dire. Il avançait tranquillement vers eux. Qui pouvait-il bien être ? Que venait-il faire en ce lieu ? Elle l'interpella

"Hé, vous ! Veuillez continuer votre avancée vers nous en mettant vos mains bien en évidence ! Tout en marchant, veuillez décliner votre identité ainsi que la raison de votre venue. "

Luka a écrit:
Alors que Luka continuait d'avancer d'un pas serein, il fut témoin d'une scène particulièrement intrigante. Le spectacle qui s'offrait à lui lui arracha un maigre sourire qu'il aurait été bien difficile de déceler sans se tenir face à lui. Sa démarche était si volatile et discrète, qu'il eut été facile de se désintéresser de lui mais la voix de Balkiara lui rappela néanmoins qu'il n'était pas invisible. Pas encore en tout cas...

"Mains en évidence" ... "Identité" ...

Le vent qui soufflait sur les côtes à cet endroit de la falaise ne permit pas à Luka d'entendre les exigences de Balkiara dans leur intégralité mais il pensa que c'était de toute façon l'objet de cette interpellation. Aussi il porta doucement ses mains au dessus de sa tête tout en continuant de marcher. Ses longs cheveux se balançaient doucement dans son dos dans une danse monotone rythmée par ses pas. Son visage ne transmettait que l'expression d'une tranquillité sage et pleine d’expérience, mais aucune émotion particulière, si ce n'était un poil de curiosité lorsque ses yeux s'arrêtaient sur Balkiara ou Eldenourin. Rarement il n'avait été confronté à de telles créatures mi-humaines mi-elfiques, seulement dans les contes et parfois dans des circonstances qu'il préférait oublier pour des raisons obscures. Luka répliqua ensuite à la Duchesse :

Mon nom est Luka !

Si son auditoire était avide d'informations, ils s'en trouveraient bien déçu, étant donné le caractère plutôt taciturne de Luka, qui avait tendance à parler que lorsqu'il avait quelque chose d'important ou constructif à dire. En effet, son "métier" lui avait appris, parfois à ses dépends, à être d'une remarquable discrétion et à préférer le silence, le calme et la retenue, à l'agitation. L'homme marqua donc un temps d'arrêt, ses bras toujours levés au dessus de sa tête et préféra attendre la réaction de Balkiara avant de continuer.

Le narrateur, qui passe quelques passages, a écrit:
...

Balkiara a écrit:
Balkiara observa le nouveau (le "bleu" ^^) débuter la lourde tâche dont elle venait de le charger. Il n'avait pas rechigner, obtempérant immédiatement sans maugréer le moindre mot. C'est en le voyant faire, s'approcher du bord de la falaise, qu'elle réalisa qu'elle venait de lui attribuer le rôle le plus dangereux, car il serait celui qui se trouverait le plus proche de la mâchoire du monstre marin. Ce choix n'avait pas été pensé volontairement mais elle se dit qu'au final, en y réfléchissant, ce serait un test extrêmement efficace non seulement pour lui montrer le courage mais également les capacités guerrière de l'humain.

Elle commença à prendre les flèches de son carquois et se mit à les inspecter une à une, aiguisant celle dont l’affûtage semblait trop ancien. A l'extrémité de certaines, elle ajouta une pointe en métal. Mieux valait être prévoyante plutôt que de se trouver à court d'armes. Une fois le tout bien préparé, elle en aurait même plus que nécessaire, elle se mit sur une roche à une distance suffisante pour atteinte l'animal lorsqu'il sortirait se repaître des troupeaux. Et c'est l'arc à la main qu'elle demanda


"Pour ma part, je suis prêt à accueillir notre hôte le dévoreur ! Qu'en est-il des autres ? Tout le monde est prêt ? Pouvons-nous appâter la bête ? Pour cela il nous faudra égorger un animal car l'odeur du sang a toujours été un très bon appât !"

La mer était toujours aussi calme, les paysans toujours aussi apeurés et les vaillants soldats morvorois attendaient les ordres de leur Duchesse Adorée.

Eldenourin a écrit:
Eldenourin restait en arrière et ne disait plus rien. Il n'appréciait guère qu'un inconnu surgisse soudain et vienne ne lui ôter son potentiel moment de gloire face à la duchesse.
C'était décidé, il resterait à l'écart, son arbalète chargée, prêt à prendre le monstre pour cible lorsque le moment serait venu.

Il se posta donc bien en retrait, attendant la suite des évènements.

Balkiara a écrit:
A peine les troupeaux étaient en place que des vaguelettes firent leur apparition avant de devenir des vagues de plus en plus grosses. Balkiara banda son arc, prête à tirer dès que le monstre montrerait sa frimousse. Cela ne se fit pas attendre, puisque le monstre marin fit son apparition et dévora plusieurs vaches d'un coup. Une première flèche se planta... sur la nageoire dorsale, ce qui n'eut pour effet que d'énerver l'animal dérangé alors qu'il déjeunait ^^.

La Duchesse morvoroise décocha une seconde flèche, une troisième puis une quatrième, mais le manque d'entrainement eut raison d'elle et aucune n'atteignit la cible. Le monstre tourna brusquement son hideuse tête vers elle, ouvrant grand sa gueule. Balkiara recula d'un pas, butta contre une pierre et se retrouva le cul par terre. Elle commença à lancer toutes les pierres qui l'ont tombées sous la main


"SALOPERIE DE BESTIOLE !"

Les paysans, ce n'était pas le courage qui les étouffait, avait fui dès les premières vagues. Quant aux soldats... ils attaquaient comme ils le pouvaient, mais l'animal se retourna et les balaya d'un coup de nageoire caudale avant de faire volte face. Balkiara semblait être devenue la suite du déjeuner manqué ^^

ELDEEEEEEEEEEEEEEEENOURIN

Eldenourin a écrit:
Cette fois, Eldenourin devait intervenir. Il entrevit une occasion unique de laver son honneur et de regagner l'estime de Balkiara.

L'elfe dément vint se planter tout au bord de la falaise, face au monstre, son arbalète pointée sur son immense oeil droit. En une seconde, le carreau fila en droite ligne vers sa cible. Mais au grand dame de Eldenourin, le projectile se brisa net sur la cornée dure comme de la pierre qui protégeait l'oeil.

Le seul effet de cette action fut de faire virer la colère du monstre sur l'elfe en armure qui avait ainsi tenté de l'abattre. Ses énormes mâchoires virent claquer à dix centimètres du gosier de Eldenourin, qui en lâcha son arbalète pour mieux dégainer son katana.

Malheureusement, ce qui était à craindre se produisit. Le monstre marin déroula une langue immense qui s'enroula autour de sa jambe droite. Le baron morvorois se retrouva soulevé dans les airs, à deux doigts d'être avalé par la bête...

L'elfe ne dut son salut qu'à un coup net et précis qui sectionna le monstrueux appendice. Un hurlement de douleur monta de la gueule du monstre qui disparut sous les flots.

Quant à Eldenourin, il tomba et entama une chute mortelle jusqu'au bas de la falaise. Du moins, il aurait dû si à la dernière seconde il n'avait pas agrippé le rebord du bout des doigts. Mais il fallait faire vite: la bête n'était pas morte et il se sentait déjà glisser...

Balkiara a écrit:
Comme dans un conte de fée Eldenourin vola au secours de sa belle Duchesse. Tout alla très vite, le vol d'un carreau se brisant sur contre la cible, le coup de langue baveux, le muscle visqueux s'entourant autour de la jambe du baron, le vol d'Eldenourin dans les airs... Balkiara regarda tout cet enchainement d'évènements sans réagir ! C'est qu'il avait de la ressource cet elfe ^^

C'est le hurlement bestial qui la fit sortir de sa torpeur. Elle se demanda qui avait bien pu le pousser ! Était-ce Eldenourin ou bien le monstre ? Elle vit une langue géante voler dans les airs, avant de retomber vers elle. La Duchesse morvoroise se leva prestement en évitant de justesse le morceau qui venait d'être coupé. Elle vit la bête disparaitre au milieu des vagues et Eldenourin choir de la falaise. Elle se précipita au bord


"Eldenourin ! Il faut toujours que vous vous mettiez dans des situations incroyables ! Bon, il ne me reste plus qu'à vous tirer de là"

Balkiara prit son fouet et le fit s'enrouler à un arbre se trouvant à proximité (heureusement qu'il était là celui-là ^^). Tandis qu'elle tenait fermement l'extrêmité du fouet claque-queue de sa main gauche, elle attrapa le poignet d'Eldenourin de son autre main.

"Allez, un peu d'effort, je ne fais pas faire tout le travail. A 3 on y va... UN... DEUX... TROIS"

Elle tira de toutes ses forces, enfonçant bien ses talons dans le sol pour prendre appui, avec la ferme intention de ne lâcher aucune de ses prises, le fouet d'un côté et le baron de l'autre.

Eldenourin a écrit:
Eldenourin n'eut d'autre choix que d'agripper la main de Balkiara pour se sortir de ce mauvais pas.
Avec légèreté il reprit pied sur la terre ferme en poussant un soupir de soulagement. Il s'en était fallu d'un cheveu cette fois! Heureusement, ses armes étaient retombées sur le sol. Il put donc reprendre son katana en main dans l'attente d'une nouvelle attaque du monstre.

Et le monstre attaqua. Enfin, pas celui auquel on aurait put s'attendre. Avec effroi, le baron dément vit le morceau de langue coupée se mettre à frétiller et à se tordre en poussant des couinements inquiétants. Cette entité à part entière, bien vivante se mit à onduler tel un serpent sifflant de colère en direction de Eldenourin. Ce dernier, n'y tenant plus, poussa un cri aigu et d'un bond grimpa dans l'arbre qui avait contribué à lui sauver la vie. Pointant un index tremblant sur l'horrible chose, il hurla à Balkiara:


Quand je vous disais que ce genre de bestiole avait plus d'un tour dans son sac!

Balkiara a écrit:
Tout semblait rentrer dans l'ordre, Eldenourin était remonté sur la terre ferme, le monstre était sûrement retourné dans les abysses sans sa langue ^^ mais son baron restant sur ses gardes, elle fit de même. Lorsque ce dernier hurla en grimpant dans un arbre, elle s'apprêta à trancher du monstre ! La langue, ce n'était que le muscle humide qui frétillait sur le sol. Balkiara l'embrocha avec sa lame

"Que l'on fasse un feu, il y aura de la langue au dîner ! Allons, Messire Eldenourin, il ne s'agit que d'une simple langue qui ne peut plus vous nuire. Elle est tellement grosse qu'il y en aura pour tout le monde"

Les soldats s'empressèrent d'allumer un feu. Les paysans avaient ramasser de nombreux champignons qui serviraient d'accompagnement pour la langue. Rien ne se perdait au Morvor et manger une partie de ses ennemis n'était pas nouveau pour eux, puisque des années plus tôt certaines parties d'un Minotaure avaient terminé dans une assiette^^. Tout le monde chantait, dansait pour fêter la victoire des nobles morvorois sur la bête.

"Eldenourin, venait vous joindre à nous pour déguster notre ennemi !"

Le narrateur, qui arrête son récit, a écrit:
Pour la suite faudra venir dans le EJ

_________________
Prenez garde de ne pas déclencher mon courroux, l'effet pourrait bien être irréversible !!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Admin_B
Inscrit le: 25 Aoû 2006
Messages: 2986
Localisation: Derrière toi !
MessagePosté le: 02/05/2014 13:36:39    Sujet du message: Répondre en citant

"L'attaque des taupes agressives" - Débuté en février 2014

Balkiara a écrit:
Balkiara avait suivi Eldenourin avec toute confiance. Tout allait bien le mélange, la fumée, le déversement de la mixture, l'arrêt de l'avancée des plantes... mais le seul gros point noir fut l'arrivée des taupes enragées attaquant la forteresse !

"Non mais je rêve ! C'est quoi cette armée de rongeurs qui osent s'attaquer à nos murs ? C'est pire que les plantes... j'espère que vous avez une solution B pour nous en sortir !"

C'est à ce moment-là qu'elle remarqua un visiteur retenu dans le sas. Ce n'était pas la faute des soldats puisque ces derniers obéissaient aux ordres et qu'en plus ils ne prêtaient pas attention à ce qui se passait à l'extérieur. Elle cria dans leur direction

"Mais faites-le entrer en vitesse et barricadez le tout. Préparez l'huile bouillante ou de l'eau, n'importe quoi mais il faut les empêcher de pénétrer dans la forteresse. En attendant que les archers prennent position et tirent un maximum de flèches en faisant mouche à chaque fois. Il n'est pas question de se laisser battre par ces bestioles."

Balkiara se fit apporter son arc et se mit à décimer le plus de taupes possible. Mais elles semblaient se multiplier et leur nombre augmentait à chaque minute.

Cephas a écrit:
Céphas arriva en grimaçant en haut des marches, les mains sur les cuisses. Ses sandales avait souffert du voyage, ses pieds, ses mollets et ses cuisses, ne demandaient qu'un peu de repos, plutôt qu'une montée d'un escalier de rempart. Regardant par delà les créneaux, Céphas se rendit compte de ce qu'il se passait

*Des taupes à l'assaut de cette ville! Qu'est ce que cela signifie..*

Céphas observa qu'il était à proximité de deux elfes, mâle et femelle, plutôt robustes et bien équipé.

*Sans doute les chefs militaires d'ici*

Céphas ne portait rien d'autre que sa paire de sandale, un baluchon en bandoulière et ses habits de laine grossière. Il n'était pas préparé à défendre un fort contre une attaque, fut elle de taupe.

Inspirant profondément, Céphas arma et banda son arc en direction des taupes. Les premières flèches qu'il décocha, se perdirent sans toucher leur cible.


"Je ne sais pas ce qu'il se passe ici, mais si ces taupes ont l'intention de rentrer dans cette forteresse, il leur suffira de creuser la terre pour passer par dessous nous, et faire tomber ces murs."

Céphas s'adressait aux deux elfes voisins. La vision des taupes se ruant à l'attaque était une impression très étrange.
Céphas continua à tirer, et s'appliqua du mieux qu'il pouvait pour faire mouche.

Eldenourin a écrit:
Eldenourin jaugea avec perplexité le nouveau venu. D'où sortait-il celui-là? Il y avait d'autres problèmes à régler, de toute urgence.

Monsieur l'humain, je crains que ces sales bêtes ne cherchent bientôt à creuse une sape sous les murailles. Et ce n'est pas en tirant comme un aveugle que vous les ralentirez un tant soit peu. Dame Balkiara, je n'ai pas de plan B malheureusement. Et, mais...une minute! Tirer comme un aveugle? Mais oui ces bestioles sont aveugles, ou presque! Elles s'orientent uniquement grâce à leur nez! Dame Balkiara, il suffit de les asphyxier pour les désorienter, c'est ça!

Le comte se tourna vers Cephas.


Vous, si vous voulez vous montrer utile aller donc chercher des couvertures et des torches! Au galop, maraud, ça urge!

Balkiara a écrit:
Le nouveau visiteur venait à peine de les rejoindre que déjà Eldenourin lui confiait une tâche. L'avancée des taupes était impressionnante et c'est tout en décochant des flèches les unes après les autres qu'elle lança

"Passer sous la muraille ??? Mais comment allons-nous éviter cela ? Hé ! Vous le nouveau quel est votre nom ? Essayez de ne pas gâcher les flèches et ne tirez que si vous êtes certain d'atteindre votre cible, sinon vous nous serez redevable et donc obligé de rester un certain temps à nos côtés pour vous en acquitter."

Décidément Balkiara ne manquait jamais une occasion de réquisitionner des soldats. Mais la situation devenait inquiétante ! Elle écouta la nouvelle idée d'Eldenourin en fronçant légèrement les sourcils

"Bien l'idée de les enfumer... mais avez-vous pensé que nous le serions également ? Hein Hein ??? Vous voulez nous étouffer ??? Hein Hein ??? Et comment va-t-on les empêcher de creuser sous la muraille ? Hé ! Le nouveau, vous n'auriez pas un plan de secours dans vos manches par hasard ?"

Cephas a écrit:
Céphas arrêta de tirer. Il n'avait jamais chassé à l'arc, et il gâchait des munitions précieuses.

"Madame, je me nomme Céphas. Je ne serai d'aucune utilité avec cette arme, je n'ai jamais chassé à l'arc! Je suis un simple maçon. Je peux vous dire comment les repousser. Votre ami n'a pas tort, il faut les forcer à fuir par l'odeur.

Mais chez moi dans mon village, on utilise deux autres méthodes que l'enfumage. Si nous avions une journée devant nous, la méthode la plus sûr serait le purin d'ortie. Mais la macération demande une journée entière. Sinon, le lisier de porc pourrait faire l'affaire. Nous devons faire chauffer une marmite d'eau bouillante et verser dedans des déjections de porcs et d'autres volatiles de basse cour. Je n'ai jamais vu cette méthode mais c'est ce qu'on raconte chez nous. De toute manière, nous n'aurons sans doute pas le temps d'attendre une journée pour faire macérer les orties.

A moins que vous n'ayez ici un puissant alchimiste qui réduirait ce temps à quelques minutes?"

Céphas regardait les deux elfes, en attendant de voir ce qu'ils voulaient faire.

"Renversez ça sur elles et elles fuieront. Mais il faudra vous bouchez le nez. C'est une odeur putride qui restera quelques jours. Si nous ne faisons rien, ces taupes creuseront des tunnels sous les fondations de vos murs, et ils tomberont comme un château de sable. Je ne suis pas un soldat, mais les murs, ça me connait."

Balkiara a écrit:
La nouvelle recrue semblait avoir des idées aussi farfelues que celles d'Eldenourin. Décidément elle devait les attirer ^^ il valait mieux avoir des suggestions que de ne rien proposer du tout, au moins il était fort probable que quelque chose fonctionnerait. Le danger se rapprocher de plus en plus et il ne fallait plus attendre

"Au point où nous en sommes, qui ne tente rien n'a rien et il faudra bien parvenir à les vaincre d'une façon ou d'une autre. En plus, je tiens énormément à ma forteresse car c'est feu mon époux qui l'a érigée alors..."

Elle décocha quelques flèches, touchant la cible à chaque fois, mais les taupes continuaient d'avancer. Elle regarda Eldenourin et Cephas

"Que chacun de vous mette son plan à exécution et pour vous permettre de préparer vos plans, je vais continuer de les transpercer de mes flèches !"

Cephas a écrit:
Céphas posa son arc et ses flèches par terre

"Je vous laisse cet arc et ces flèches, vous saurez les utilisez mieux que moi. Je vais de ce pas préparer la marmite! Je reviendrai le plus rapidement possible avec de quoi faire."

Céphas commença à descendre les marches des remparts

Eldenourin a écrit:
Cette fois, Eldenourin était vraiment au court d'idées pour enrayer l'invasion de ces sales bêtes. Il ne croyait absolument pas que les asphyxier suffirait à les arrêter totalement. Enfin, il s'était déjà débarrassé provisoirement de l'humain, c'était déjà ça.

"Voyons ce que cet humain est capable de faire. Je vais chercher de quoi les étouffer, comme je vous disais...et mais !"

Il venait d'avoir une idée lumineuse. Juste avant de descendre les escaliers en direction de la cour, il lança à la duchesse:

"Je vais à la bibliothèque..."

...

Eldenourin refit son apparition sur les remparts à peine dix minutes après les avoir quittés. Cette fois, il tenait un imposant livre demagie dans les mains. Tout qui connaissait un peu Eldenourin savait que ce genre de combinaison ne faisait pas bon ménage. Le titre était imprimé en grand sur la couverture :

La magie du climat : sortilèges de base.

Ni une ni deux, le comte ouvrit l'ouvrage et marmonna à toute vitesse des paroles incompréhensibles. L'effet ne se fit pas attendre. Un froid glacial s'abattit sur la forteresse et sur ses alentours. Le sol se couvrit d'une fine pellicule de givre, gelé dans l'instant. Seul hic: l'elfe se trouva littéralement changé en bonhomme de neige! Manipuler ce genre de magie était rarement sans risque. Il marmonna:

"Faites quelque chose avant que le soleil ne revienne !"

Balkiara a écrit:
Durant l'absence d'Eldenourin et de Cephas, Balkiara continua de tirer sur les taupes, faisant mouche à chaque fois. Elle était impatiente qu'une solution soit trouvée rapidement car elle tenait plus que tout à sa forteresse. Eldenourin fut le premier à revenir un livre à la main. Avant même qu'elle comprenne ce qu'il avait l'intention de faire, que la formule était prononcée et... le froid s'abattit sur Shor'Goroth en quelques secondes. C'est alors que Balkiara vit un bonhomme de neige à la place du comte morvorois qui savait parler ^^

"Mais qu'est-ce-que vous voulez que je fasse triple andouille ? Comment voulez-vous que je lise votre bouquin pour chercher une formule pour contrer celle que vous venez de lire et que je dégomme les taupes en même temps ? "

Il est vrai que la situation n'était pas drôle du tout, mais voyant Eldenourin transformé en bonhomme de neige fit rire Balkiara aux éclats. Du coup, elle tirait moins vite, mais fort heureusement les archers morvorois continuaient sans relâche à éliminer les bestioles venant à l'attaque de la forteresse. Il n'y avait plus qu'à espérer que la méthode de Cephas serait plus efficace. Le gel avait ralenti l'avancée des taupes, ce qui permettait de gagner un peu de temps !

"Ah Ah Ah ! Comme vous êtes bien pâle mon cher Comte... Ce costume blanc vous va à ravir... y a plus qu'à espérer que le nouveau soit plus efficace !"

Cephas a écrit:
Céphas arriva avec une énorme marmite que deux gardes l'aidaient à monter. Elle était bien trop lourde pour un seul homme maintenant qu'elle était remplie. Céphas essaya encore de retenir un relent, mais son cœur et son estomac lâchèrent avant son esprit. Il se précipita au dessus des remparts pour larguer sur les taupes un reste de repas... Reprenant ses esprits et s'essuyant la bouche avec un vieux chiffon, Céphas regarda l'elfe femme, qui se tenait à côté d'une créature recouverte de neige et de glace.

"Madame, voici la préparation faite ! attention à l'odeur, mais il faut désormais larguer ça sur les taupes !"

Les remparts commençaient à être envahis par une odeur immonde de déjection de porc et de volailles qui avaient macérées dans de l'eau bouillie.

"Vite aidez-moi à faire basculer ça par dessus les remparts! Je n'aurai pas la force tout seul de renverser cette marmite."

Mettant ses mains sur la marmite, Céphas était prêt à faire basculer celle ci avec l'aide de l'elfe. Fermant les yeux, il marmonna une courte prière

*Que notre Maître nous vienne en aide*

Eldenourin a écrit:
Un petit "plop" retentit tandis qu'une longue carotte poussait sur la nouvelle figure (blanche) de Eldenourin.
En outre, la proximité du chaudron brûlant le faisait fondre comme neige au soleil. C'était exactement le cas de le dire. Il était hors de question de s'en approcher davantage. Il se contenta de sautiller maladroitement jusqu'au bord des remparts. Le sol était bel et bien gelé et l'avancée des taupes s'en trouvait considérablement ralentie. C'était déjà ça.


"Dépêchez-vous de balancer cette marmite avant que je ne me transforme en flaque d'eau !"

Il agita ridiculement les deux branches qui lui servaient de bras. Comment allait-il se sortir de ce mauvais pas cette fois? Il y réfléchirait après s'être débarrassé de ces sales bêtes. De plus, il y réfléchirait probablement désormais à deux fois avant d'employer la magie noire.

Balkiara a écrit:
La situation devenait critique: Balkiara se trouvait entre une grosse marmite à l'odeur putride bouillante et un bonhomme de neige qui commençait à fondre. Heureusement qu'elle avait de nombreux neurones car ils se mirent tous en route pour trouver une solution à ce dilemme. Usant de sa rapidité elfique, elle prit l'imposant livre apporté par Eldenourin et le feuilleta extrêmement rapidement jusqu'à ce qu'une page retienne son attention : "annuler toute mauvaise manipulation noire". Toujours aussi rapidement, elle se fit apporter une longue corde assez fine mais très résistante qu'elle attacha à l'extrémité d'une flèche. Elle tira sur une taupe et une fois le rongeur piégé, elle demanda à un garde de tirer et ramener la bestiole jusqu'à eux !

"Messire le Nouveau, allons-y renversons cette marmite avant que le sieur Eldenourin ne se liquéfie complètement ^^ Dès que ce sera fait, il faudra tuer la taupe que les gardes sont en train de remonter. A 3 on y va, j'espère que vous êtes prêt... UN... DEUX... et TROIS"

Pendant qu'elle comptait, elle prit un gros bâton qui trainait sur le sol (probablement un bâton d'entrainement au combat laissé là par un garde) pour s'en servir comme levier. Elle commença à renverser la marmite... Avec l'aide de Cephas ce serait un jeu d'enfant ! Il ne resterait plus que la seconde partie de l'opération : tuer la taupe et utiliser la nécromancie ! Heureusement qu'elle était nécromancienne depuis quelques années !

Cephas a écrit:
Céphas n'était plus à une surprise près ici. Après une attaque de taupe, voici que cet elfe étrange qu'on nommait Eldenourin, pouvait se transformer à volonté. Mais il ne comprenait pas pourquoi il avait choisi cette forme de neige et de glace. Peut être un piège pour les taupes... Reprenant ses esprits, il vit que l'elfe femme avait pris un bâton et commençait à pousser la marmite. Elle donna un compte à rebours.

A trois, Céphas poussa également de toute ses forces pour faire basculer le contenu sur les taupes en bas. Après quelques secondes d'effort, la marmite bascula et renversa sa puanteur quelques dizaines de mètres plus bas. L'odeur qui s'échappait était monstrueuse. Une nouvelle fois, Céphas eut du mal à garder ce qu'il lui restait dans le ventre.

Le souffle coupé par l'effort, Céphas avait les mains sur les genoux et respirait rapidement.
Il n'avait plus qu'à attendre que les taupes fuient l'odeur... si cela fonctionnait normalement.


"Voilà Madame.. Il n'y a plus qu'à observer maintenant si tout ceci aura été suffisant."

Balkiara a écrit:
Le chaudron était renversé, la flèche était tirée, le bonhomme de neige ne fondait plus mais gesticulait toujours avec ses petits bras de bois... il ne restait plus à Balkiara qu'à tirer sur la corde pour ramener une taupe, ce qu'elle fit rapidement

"Messire le nouveau, il vous faudra tuer la bestiole dès que je la poserai sur le sol. Je ne peux pas la remonter, la maintenir et la tuer... ce sera donc à vous de procéder à son achèvement rapidement"

Balkiara tira de toutes ses forces plusieurs fois de suite et lorsque le petit mammifère fouisseur fut tout proche elle le projeta entre Cephas et Eldenourin le bonhomme de neige ^^ La taupe poussa des cris strident, limite insupportables pour une ouïe elfique ! Pendant ce temps-là, le plan de Cephas semblait fonctionner car les taupes fuyaient en quatrième vitesse. La dernière étape de l'opération approchait, en espérant qu'elle fonctionne correctement.

"Allez-y maintenant, achevez-la..."

Eldenourin a écrit:
Les taupes entamaient enfin leur repli. Ce cauchemar allait enfin peut être enfin connaitre son épilogue. Cependant, les cris stridents de cette satanée taupe étaient insupportables à ses sensibles oreilles d'elfe. Et mais...une minute! Il était redevenu intégralement lui-même. Mais il était trempé jusqu'aux os, frigorifié. Il éternua un grand coup, et porta les mains à son nez. Son nez? Non! Une longue carotte avait pris la place de son tarin.

"Euh, Dame Balkiara, savez-vous si les taupes aiment bouffer des carottes? Y a-t-il également un clapier dans les murs de cette forteresse? Allez bon, assez tergiversé, il faut en finir."

L'elfe dément s'empara de son arbalète, et se fit un devoir de dégommer comme un sauvage les hideux petits assaillants du Morvor.

"Ne croyez pas que je vous ai posé cette question par peur, c'était juste pour me préparer un délicieux civet après notre victoire."

Ce nouvel appendice orangé frustrait Eldenourin au plus haut point. Il était ridicule, indigne de son rang. A peine eut-il fini de mentir à sa duchesse que la carotte s'allongea de cinq bons centimètres. Voilà qui était vraiment mais vraiment gênant...

Cephas a écrit:
Céphas regardait les taupes fuir les remparts, à cause de l'odeur qui imprégnait désormais les sols de la forteresse. Proche de l'elfe femme, que Eldenourin nommait Balkiara, elle remontait une taupe au bout d'une corde. Il fallait l'achever. Prenant la tête de l'animal entre ses mains et son bras, il fit une rotation rapide de celle ci pour briser les vertèbres de la taupe.

La reposant au sol, il s'essuya les mains sur sa rugueuse tunique de laine.
La situation semblait revenir à la normal, bien que l'elfe mâle avait une carotte à la place du nez. Il ne put s’empêcher de jeter un regard entre la surprise et la peur face à cette magie. Se tournant vers l'elfe femme, il lui parla


Dame Balkiara est ce bien comme cela que l'on vous appelle? Je me nomme Céphas. Je pense que les taupes ne seront pas de retour avant quelques jours, le temps que l'odeur persiste. Prions qu'elles iront voir ailleurs la prochaine fois."

Plongeant sa main dans sa besace, Céphas sortit une petite outre d'eau et porta le gouleau à sa bouche. Après avoir bu, il la tendit aux deux elfes en faisant signe de les inviter à boire s'il le souhaitait, tout en s'essuyant la bouche d'un revers de l'autre main. Céphas n'avait que rarement croisé des elfes et il ignorait bon nombres de leur us et coutumes. Aussi, il ne trouva rien d'autre à dire et à faire que proposer un peu d'eau.

Balkiara a écrit:
La situation était considérablement améliorée puisque les plates étaient stoppées, les taupes s'en étaient retournées dans leurs terriers, le froid avait cessé, Eldenourin avait retrouvé son apparence démente, le nouveau avait obéit en zigouillant la taupe ramenée à l'aide de la corde ! Seuls deux points noirs subsistaient : l'odeur pestilentielle et nez d'Eldenourin. Une fois de plus, Balkiara éclata de rire

"Messire Eldenourin, il vous arrive une bien fâcheuse aventure, votre nez... C’est un roc !… C’est un pic !… C’est un cap !… Que dis-je, c’est un cap ?… C’est une péninsule ! Pour ma part, moi, si j’avais un tel nez, il faudrait sur-le-champ que je me l’amputasse ! Wink Voulez-vous que nous procédions à son amputation ?"

La Duchesse morvoroise avait beaucoup de mal à garder son sérieux ! Soudainement, le nez se mit à grandir, ce qui augmenta le fou-rire de Balkiara. Elle en avait mal aux côtes tellement elle riait

"C'est vraiment hilarant... il semblerait qu'à chaque mensonge... votre nez s'allonge !... C'est digne d'une marionnette ! Remédions donc à cela"

Elle réalisé que Cephas venait de se présenter et de lui offrir de l'eau. Dans le feu de la rigolade, elle l'avait laissé oublié. Il lui prit la taupe es mains

"Sachez Monsieur Cephas que c'est à moi de boire la première, comme cela n'est pas le cas je ne veux pas de votre eau. Je suis effectivement la Grande Régente Balkiara, Duchesse du Morvor. Je vous remercie beaucoup pour votre aide qui nous a vraiment été très utile. Si vous souhaitez vous installer au Morvor c'est possible, mais vous devrez m'être fidèle."

Balkiara fit quelques manipulations extrêmement rapides avec la taupe, en murmurant des incantations très bizarres. Cela dura très peu de temps avant qu'elle (la taupe bien sûr ^^) ne revienne à la vie avec... une carotte à la place du museau et il y avait de grandes chances pour qu'Eldenourin retrouve son nez. Fort heureusement pour Eldenourin, Balkiara était nécromancienne depuis longtemps !

"Messire Cephas, dès que le Sieur Eldenourin aura son nez, il faudra à nouveau tuer la taupe !"

Eldenourin a écrit:
Eldenourin émit un rire faux en réponse à la tirade de Balkiara.

Ah! Ah! Ah! Comme c'est drôle, tiens. Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le tarin. Le vrai, le faux, le laid, le beau, le dur, le mou qui a des grosses narines, j'vous dirai tout sur le tarin.

Vexé, le comte haussa les épaules. Au moins, tout s'arrangeait. Ils allaient pouvoir se consacrer à des choses plus importantes. Balkiara prononça ensuite une incantation qui eut au moins le mérite de le débarrasser de cet encombrant légume. Pourtant, Eldenourin ne semblait pas content du tout. Il fit un pas et se cogna maladroitement contre la duchesse:


Pardonnez-moi. J'ai brusquement perdu mon acuité visuelle. C'est étrange.

Cephas a écrit:
Céphas n'était pas surpris par la réaction de Balkiara. Il n'avait jamais cotoyé de noble ou de haut dirigeant, mais il avait une opinion assez précise de l'idée que ces gens de la haute se faisaient sur eux même. Tout en rangeant sa gourde dans sa besace, Céphas écouta les titres de noblesse de Balkiara. Il ne put contenir une légère surprise quand Balkiara lui donna du Monsieur. Même les gardes civils des tavernes ne l'appelait pas comme ça.
Mais ne sachant pas s'il s'agissait d'un humour elfique à double tranchant ou d'une volonté d'appeler tout un chacun ainsi, Céphas ne fit pas de remarque.


*Ainsi ce n'était pas la chef des gardes ici.. du moins pas seulement. Bon si je veux du travail, faisons bonne figure*

"Madame, j'aimerai rester sur vos terres et y travailler. Je suis fils de maçon, et j'ai travaillé comme tel de longues années. Mais dans mon village, chacun donnait un coup de main à l'autre. Ci bien que je peux être utile pour d'autres taches que vous jugeriez nécessaire."

Céphas ne voulait pas approfondir son discours. S'il parlait avec une duchesse, elle n'avait sans doute pas grande chose à faire de son village ni de ses histoires de légume récolté dans les champs. Il fut encore surpris quand l'elfe fit quelques mouvements avec la taupe. Quel horreur! voilà qu'elle était à nouveau vivante!

*Sorcellerie! Je l'ai tuée cette taupe comment est ce possible?*

Céphas ne put contenir un mouvement de recul au vue de la réanimation de la taupe. La réanimation des morts était de la magie mauvaise, qu'il ne fallait pas côtoyer, de près ou de loin.

Balkiara a écrit:
La nécromancie avait fonctionné à merveille mais Cephas faisait une drôle de tête. Aurait-il peur de cette magie ? De toutes les façons elle n'avait pas eu le choix, c'était la seule manière de rendre à Eldenourin son allure habituelle.

"Messire Cephas c'est avec grand plaisir que je vous accepte au sein de mon duché. Maçon est un très beau métier et surtout très utile car nous sommes parvenus à repousser les taupes."

Eldenourin avait bien retrouvé forme elfique avec un nez sur lequel il envisageait de tout lui dire! Mais un nouveau problème se présentait : Eldenourin était aveugle ! Comment cela était-il possible ? Décidément, ça ne ne cesserait donc pas ! Allait-elle devoir user une nouvelle fois de nécromancie ? C'est alors qu'elle remarque quelque chose d'hilarant ! C'est donc tout en riant qu'elle prit son couteau pour couper la frange d'Eldenourin

"Ce sont vos cheveux qui vous cachent la vue triple andouille ^^ ! Un instant, j'ai eu grand peur !"

Et hop, il est temps de faire un bond de 10 ans dans le futur. Dès que vous aurez posté, nous entamerons un nouveau début une dizaine d'années plus tard

Cephas a écrit:
Céphas inclina la tête en signe de remerciement.

*Enfin une terre où m'installer!*

Céphas n'était pas tout à fait rassurer. Si ces doutes étaient avérées, il allait rester sur les terres d'une elfe maléfique qui faisait appel aux sombres pouvoir pour réanimer les morts.. Et son ami semblait lui aussi verser dans la magie ! Tout cela l’inquiétait, mais il préféra attendre avant de se faire une idée bien défini de tout cela.

L'avenir lui dira bien où il était tombé..

Eldenourin a écrit:
Quel crétin il faisait. Il devrait penser à couper cette tignasse de cheveux gris à l'occasion, afin d'éviter de telles désagréables surprises. Le comte dément salua sa duchesse.

Je crois que la partie est gagnée. Ces maudites bestioles ne reviendront pas de si tôt nous enquiquiner. Et ma mixture a permit de circonscrire l'avancée de cette végétation sauvage.

Il y avait mille choses à faire désormais. Et Eldenourin savait que sa duchesse partageait ses projets. Il lui adressa un sourire carnassier comme pour lui faire comprendre que l'heure était désormais venue de passer à l'action...

_________________
Prenez garde de ne pas déclencher mon courroux, l'effet pourrait bien être irréversible !!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet    Répondre au sujet    Le Royaume d'Asturyan Index du Forum -> EXTRAITS DE RP Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.6 © 2001, 2002 phpBB Group :: Template designed by Haravikk
Traduction par : phpBB-fr.com The Myth series is copyright of Take 2 Interactive