FAQFAQ
ProfilProfil
Liste des MembresListe des Membres Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés

Retour au site
ConnexionConnexion
Le Royaume d'Asturyan
Jeu de rôle médiéval fantastique, Gestion et Diplomatie
 

NERAKA (Duché Englouti)

 
Poster un nouveau sujet    Répondre au sujet    Le Royaume d'Asturyan Index du Forum -> Descriptions des Duchés des Terres d'Asturyan !
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Admin_B
Inscrit le: 25 Aoû 2006
Messages: 2987
Localisation: Derrière toi !
MessagePosté le: 28/05/2007 23:48:16    Sujet du message: NERAKA (Duché Englouti) Répondre en citant

NERAKA

Cité de Neraka
Taverne du Dragon d'Argent, Neraka 16/75

La Mine Fantôme (montagnes de Xin'jins)
_________________
Prenez garde de ne pas déclencher mon courroux, l'effet pourrait bien être irréversible !!!


Dernière édition par Admin_B le 01/05/2012 21:58:43; édité 5 fois
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Admin_B
Inscrit le: 25 Aoû 2006
Messages: 2987
Localisation: Derrière toi !
MessagePosté le: 28/05/2007 23:49:35    Sujet du message: Répondre en citant

Le 21 Avril 2007 par Falleala

Cité de Neraka

Descriptions recueillis dans les sujets "en jeu" du fort de Neraka

Le fort de Neraka, construit de la main des Dieux eux-mêmes, fait front à la mer. Son ostentation est relativement légère mais un oeil exercé remarquera la solidité extrême du bâtiment de pierre blanche. Selon les archives ducales, Stlashek aurait baptisé cette forteresse comme son ancienne, Al'Dhaman.

Au sein de la forteresse
    la salle de réunion
    Au coeur de la forteresse, elle est protégée de l'entrée par des gardes. Elle comporte une grande table, ronde, et des chaise tout autours.

La cité de Neraka
    La grande place
    Centre d activité et d effervescence, c est là que sont tenus les marchés et la plupart des cérémonies publiques. Le sol bien pavé permet aux charrettes de bouger sans problèmes, l endroit est également nommé la place de Drizzt en l honneur d un des premiers nerakiens, ancien tavernier et maître villageois. Au milieu de la place se trouvait une statue en l honneur de l elfe noir, avec une stèle citant ses mérites comme la construction de la première taverne et du premier temple nerakiens.
    Forges de Faenar
    En descendant trois marche on entre dans une large pièce circulaire au centre de laquelle trône un cercle plus petit, surélevé, et encadré d'arcades qui viennent se prendre en une voute entrelacée laquelle s'élève en une vaste cheminée. Ce cercle n'est rien d'autre que le foyer des forges, rougeoyant de flammes et de braises, activés par de nombreux soufflets à se base. Tout autour de celui ci, divers postes de travail s'égrainent, alliant goulets et moules pour fondre le métal et enclumes massives pour le battre. Des outils divers, tenailles, marteaux solides ou couteaux à ciseler son posés sur des établis, prêts à l'emploi. Au fond de la pièce , se trouve un petit four avec un creuset et divers éléments au cas où ceci seraient necessaires, tandis que sur la droite, une porte voutée ouvre sur un couloir.
    Atelier d'imprimerie
    Sorte de revisite elfique d'un vieux bâtiment. La pièce principale comporte la presse typographique, entièrement montée et opérationnelle. Deux autres pièces servent de cuisine et de laboratoire pour confectionner et sécher le papier...
    La taverne de Neraka
    De l extérieur la taverne apparaît comme un grand bâtiment de pierre. Bien que solide, elle ne semble pas massive en raison du crépi blanc et des fenêtres de verre plombées/. Elle a une forme de « U » avec une cour centrale dallée bien propre. Au fond se trouve un grand bâtiment carré avec une porte massive de chêne. A droite et à gauche se trouvent les appentis des écuries, ainsi que des entrepôts.
    Directement à gauche de l entrée du bâtiment se trouve une sorte de petite remise pour y laisser ses affaires, puis le comptoir. Il s agit d un grand comptoir de chêne noir, bien lisse. Pendues au plafond, au dessus de celui-ci se trouvent des étagères, remplies de verres, choppes et bouteilles. Il en va de même pour les tiroirs masqués par le comptoir. Derrière se trouve un grand mur garnis de tonneaux gigantesques et d un fourneau de cuisine, bien aéré. A gauche, au fond, une porte donne sur les dépendances.
    Sur la droite s ouvre la salle principale, vaste, haute de plafond, couverte par un grand tapis brodé, qui toutefois, étant simple et robuste ne craint pas d être piétiné. Ça et là des tables et des chaises confortables sont installées. Contre le mur du fond trône un grand âtre qui réchauffe la pièce et dont les flammes dansantes illuminent les tables. Sur la cheminé se trouve une grande tête de cerf, trophée antique rapporté par Finrod.
    Entre la fin du comptoir et le mur de la cheminée, des escaliers de bois ouvragés montent à l étage. Là, un couloir boisé donne sur des chambres, à la fois dans le bâtiment principal et à l étage des premières écuries. Il s agit de chambres assez vastes, comprenant un lit moelleux, une table et une chaise, ainsi qu une armoire pour ranger ses affaires. Tout est fait pour que le visiteur apprécie son séjour en Neraka.

_________________
Prenez garde de ne pas déclencher mon courroux, l'effet pourrait bien être irréversible !!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Admin_B
Inscrit le: 25 Aoû 2006
Messages: 2987
Localisation: Derrière toi !
MessagePosté le: 28/05/2007 23:53:33    Sujet du message: Répondre en citant

Le 17 juillet 2005 par Finrod

La taverne du Dragon d'Argent
La taverne de Neraka.

De l extérieur la taverne apparaît comme un grand bâtiment de pierre. Bien que solide, elle ne semble pas massive en raison du crépi blanc et des fenêtres de verre plombées/. Elle a une forme de « U » avec une cour centrale dallée bien propre. Au fond se trouve un grand bâtiment carré avec une porte massive de chêne. A droite et à gauche se trouvent les appentis des écuries, ainsi que des entrepôts.


Directement à gauche de l entrée du bâtiment se trouve une sorte de petite remise pour y laisser ses affaires, puis le comptoir. Il s agit d un grand comptoir de chêne noir, bien lisse. Pendues au plafond, au dessus de celui-ci se trouvent des étagères, remplies de verres, choppes et bouteilles. Il en va de même pour les tiroirs masqués par le comptoir. Derrière se trouve un grand mur garnis de tonneaux gigantesques et d un fourneau de cuisine, bien aéré. A gauche, au fond, une porte donne sur les dépendances.
Sur la droite s ouvre la salle principale, vaste, haute de plafond, couverte par un grand tapis brodé, qui toutefois, étant simple et robuste ne craint pas d être piétiné. Ça et là des tables et des chaises confortables sont installées. Contre le mur du fond trône un grand âtre qui réchauffe la pièce et dont les flammes dansantes illuminent les tables. Sur la cheminé se trouve une grande tête de cerf, trophée antique rapporté par Finrod.
Entre la fin du comptoir et le mur de la cheminée, des escaliers de bois ouvragés montent à l étage. Là, un couloir boisé donne sur des chambres, à la fois dans le bâtiment principal et à l étage des premières écuries. Il s agit de chambres assez vastes, comprenant un lit moelleux, une table et une chaise, ainsi qu une armoire pour ranger ses affaires. Tout est fait pour que le visiteur apprécie son séjour en Neraka.


_________________
Prenez garde de ne pas déclencher mon courroux, l'effet pourrait bien être irréversible !!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Admin_B
Inscrit le: 25 Aoû 2006
Messages: 2987
Localisation: Derrière toi !
MessagePosté le: 28/05/2007 23:56:51    Sujet du message: Répondre en citant

Le 25 Octobre 2006 par Dinendal

La Mine Fantôme (montagnes de Xin'jins)

Les montagnes de Xin jins se dressent depuis la mer intérieur mais le long et tumultueux fleuve Ukhatar-qui se jette dans le mer azuréenne ne devient imposant que passé des cataractes situées à mi-chemin entre la mer intérieure et la côté ouest du Neraka.

S écrasant sur les rochers après une chute de cent mètres, les eaux de l Ukhatar redeviennent ensuite calmes et limpides, offrant, un accès aisé à la navigation. En revanche, le lit du fleuve se creuse petit à petit au fur et à mesure que les eaux puissantes avancent vers leur point d arrivée et bientôt, d'imposants pitons rocheux se dressent de par et d'autre du long fleuve. Ce dernier, salué par deux grandes buttes verticales de près de trois cents mètres, pénètre dans une gorge rougeoyante à la végétation rarissime. Véritable démonstration des forces naturelles de l érosion, le fleuve est à présent encadré par deux immenses murailles rocheuses de près de 500 mètres de hauteur qui enserre ses flancs, resserrent son lit, et accentuent sa vitesse, créant ainsi par endroit des rapides tumultueux. Arrivé aux abords de l estuaire, les falaises s écartent et rétrécissent, laissant la liberté au fleuve de s étendre avant que ses eaux ne se dispersent dans l immense mer azuréenne.

Sur les montagnes surplombant le fleuve, on découvre sur leurs chef un plateau étonnement plat. Dessus, la végétation est quasi inexistante et quelques tours de pierres s élèvent ici ou là. Si l'on s'aventure sur les bords du fleuve, seul la pierre dure et lisse ainsi que quelques rares broussailles vous accueillent.

C est dans ce paysage aussi aride que le désert, aussi chaud que le soleil, et aussi dangereux qu un groupe de voleurs assoiffé de richesses que des peuples nains s installèrent il y a fort longtemps. Comme dans la plupart des civilisations naines, les nains s enquirent à la taille de la roche et du minerai et bientôt, une véritable citée minière fût construite sur les flancs du canyon. L eau apportée par le fleuve et la nourriture par la pêche apportait une maigre consolation aux difficiles conditions de vie que subissait les nains, mais la vie de ses derniers fût au fil du temps améliorée grâce à l ingéniosité des nains : la pierre qui les entouraient leur offrait été comme hiver, une relative fraîcheur en comparaison de celle étouffante de l extérieur. Quand à leurs sécurité, elle était sans égale dans le royaume. En effet, l unique voie possible pour une attaque ennemie était celle du fleuve et ce dernier était à l époque lourdement protégé et sécurisé par les gardes nains qui patrouillaient en barques. En cas de dur affront, les nains pouvaient en outre se replier dans le véritable labyrinthe de galeries et de salles intérieures qu offrait la mine. Des conduits de fuite menant aux quatre points cardinaux leur permettaient même d abandonner leur citée sans être vu.

Mais cette citée prospère qui vendait son minerai et sa roche dans tous les duchés d asturyan fût, par une tragique épidémie de peste, ravagée et abandonnée par les derniers survivants. Ce que le soleil et les scorpions n avaient pas réussi à détruire, la maladie l avait fait, après plusieurs années d une vie heureuse et prospère pour les nains.

Aujourd hui, cette citée abandonnée et maudite est toujours intacte ; et personne après les nains n ont osé s y installer. Une vieille légende connue seulement par quelques vieillards séniles raconte que les esprits nains gardent orgueilleusement leur citée et qu une mort foudroyante et atroce attend quiconque osera pénétrer cette antique mine…

Cette dernière est par surprise restée presque intacte : Malgré les quelques éboulements qui ont bloqué des tunnels secondaires, la grande majorité des conduits miniers et des différents salles sont restées intactes et encore accessibles, et les conduits de fuites sont toujours présent bien qu obstrués à leur fin par la végétation.

Description détaillée de la citée fantôme :


Une dizaines de masures érodées et fragiles se dressent sur les quelques vingt mètres de berges qu offre l Ukhatar. Plus généralement habitué à s entendre sur tout son lit, il se resserre quelque peu au niveau de l entrée de la mine et laisse ainsi un espace restreint mais suffisant pour la construction d'habitations. Les nains construisirent ainsi dès leur arivée des maisons aujourd'hui vides mais qui durent servir d habitat lors de l arrivée des nains. Parmis ces habitations de grès, certaines sont construites sous la falaise taillée - falaise qui s élève en surplomb à plus de cinq cent mètres au dessus du fleuve – témoignant ainsi de l expansion démographique des nains. Deux énormes cavités de près de cent mètres d envergure chacune, situées dans la falaise, permettent l accès aux mines grâce à plusieurs conduits de trois mètres de hauteur chacun.

A l intérieur de ces conduits, de nombreux embranchements permettent chacun l accès à différentes grandes salles qui devaient à l époque des nains, avoir un rôle bien défini (garde-manger, entrepôt, bétail, caserne, hôpital…). Les salles principales sont dans l ensemble encore bien conservées, la chaleur et le peu d humidité n ayant pu venir totalement à bout du mobilier présent.

Chacune de ces salles sont reliées aux autres par des tunnels légèrement plus étroits que ceux menant à l entrée des mines ( ~ 2.50 m). D autres tunnels encore plus fin ( 2.00 mètres de hauteurs environ) relient les salles principales à d autres plus petites et situées plus en profondeurs dans la roche ; sans doute réservées à l époque naine, à des tâches secondaires : cuisines, chambres, latrines…etc). Un de ces conduits, étonnement peint en rouge, amène le visiteur dans une salle – une fois n est pas coutume – rectangulaire, ou des cases carrées de 1.50 m sur 1.50 m sont creusées sur les flancs. C est l ancienne prison naine mais seuls quelques restes de grilles oxydées par le temps jonchent le sol.

Une fois passées les salles secondaires, une vingtaine de conduits au total permettent au visiteur de s enfoncer encore plus dans la roche. Ces conduits creusés par les nains en cas de coup dur permettent une fuite rapide et sûre, ils sont pourvus tous les cinquante mètres de virages à angles droits, très étroits (moins de deux mètres de hauteurs) et débouchent un peu partout autour de la mine, certains loin (plusieurs kilomètres), certains plus proches (quelques centaines de mètres tout au plus) et à différentes altitudes. Avec le temps, les sorties de ces tunnels de secours ont été recouverts pour la plupart par une végétation broussailleuse et ne sont ainsi visibles que de très près.

En tout, le mine fantôme regroupe quelque trente salles et plusieurs centaines de tunnels (en comptant les tunnels miniers et les culs de sac).
_________________
Prenez garde de ne pas déclencher mon courroux, l'effet pourrait bien être irréversible !!!
Revenir en haut
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet    Répondre au sujet    Le Royaume d'Asturyan Index du Forum -> Descriptions des Duchés des Terres d'Asturyan ! Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


Powered by phpBB 2.0.6 © 2001, 2002 phpBB Group :: Template designed by Haravikk
Traduction par : phpBB-fr.com The Myth series is copyright of Take 2 Interactive